Skip to main content

PARIS : Un chaland de transport de matériel, de la base n…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Un chaland de transport de matériel, de la base navale des forces françaises à Djibouti

La présence des 1 450 militaires des Forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) est encadrée par un traité de coopération en matière de défense signé en 2011.

La Base opérationnelle avancée (BOA) des FFDj offre aux armées un point d’appui stratégique dans la Corne de l’Afrique, une situation centrale entre le continent africain et l’espace indopacifique. Véritable réservoir de forces, les FFDj participent à la défense des intérêts français dans la zone de responsabilité permanente (ZRP) du COMFOR, au soutien des opérations sur le continent et dans l’océan Indien, tout en conduisant des actions de coopération militaire au profit des forces armées djiboutiennes et des pays de la ZRP en vue de consolider leurs capacités militaires, notamment dans le cadre de leur participation aux opérations de maintien de la paix.

Coopération dans le domaine maritime

Le 24 avril, un chaland de transport de matériel (CTM) de la base navale des forces françaises stationné à Djibouti (FFDj) a acheminé, à la demande des forces armées djiboutiennes, un groupe électrogène sur l’île Maskali, illustrant la forte coordination et coopération entre les partenaires français et djiboutien au service de la sureté régionale.

SOURCE : Ministère des Armées.