Skip to main content

PARIS : Temps de recrutement prolongé, suppression de la …

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
7 Mar 2024

Partager :

PARIS : Temps de recrutement prolongé, suppression de la période d’essai

Quelle est la température du marché de l’emploi en ce début d’année ?

De nombreux changements impactent le marché de l’emploi français, notamment les pratiques de recrutement et les relations entre les demandeurs d’emploi et les entreprises. De la prolongation de la durée moyenne de recrutement à la remise en question de la période d’essai, jusqu’aux défis prévus pour le marché de l’emploi en 2024, ces tendances façonnent le paysage professionnel français. EveryCheck expert en contrôle de CV, explore les différents aspects de ces transformations.

La durée du recrutement

La durée moyenne de recrutement a augmenté de 8 à 11 semaines pour les cadres. Malgré la rareté des candidats, certaines entreprises maintiennent des processus rigoureux en 5 étapes. Les managers sont incités à être réactifs, avec des créneaux bloqués dans leurs agendas. Pour améliorer la qualité des recrutements, les entreprises investissent dans leur marque employeur, certaines utilisant la cooptation. Les entreprises ajustent leurs critères pour gagner en réactivité, par exemple en abandonnant les tests de personnalité au profit de la prise de références.

La suppression de la période d’essai

Selon une récente enquête, près d’un quart des entreprises envisagent d’éliminer la période d’essai, une démarche adoptée par certaines pour renforcer leur attrait. Cette pratique a été mise en œuvre par certaines entreprises, générant des résultats positifs en termes d’augmentation des effectifs. La suppression de la période d’essai, bien que susceptible d’accroître la pression sur les managers, simplifie le processus de recrutement et offre aux candidats une sécurité d’emploi immédiate.

Le marché de l’emploi français en 2024

En 2024, le marché de l’emploi en France semble moins favorable aux chercheurs d’emploi. Selon le Hiring Lab d’Indeed, le ralentissement de la demande des entreprises et la stagnation des créations nettes d’emploi, notamment dans l’intérim et la construction, contribuent à cette tendance. Malgré une stabilisation du taux de chômage à 7,4%, le halo du chômage persiste, touchant environ 2 millions de personnes. La réforme des retraites de 2023, repoussant l’âge légal de départ à la retraite, accélère le vieillissement de la population active, posant des défis en matière de formation des seniors et d’adaptation des postes de travail. Les nouvelles attentes post-pandémie des salariés compliquent l’ajustement entre l’offre et la demande sur le marché du travail si les employeurs ne s’adaptent pas aux changements.

9 tendances RH à surveiller

1. Le coût du travail : le télétravail a ouvert les yeux des employés sur les dépenses réelles liées au travail en présentiel. Pour rester compétitives, les entreprises devront trouver des solutions pour compenser ces coûts (ex : aides au transport, subventions logement) ou les réduire en optimisant les espaces de travail.

2. L’IA générative : loin de les supprimer, l’IA générative va au contraire en créer de nouveaux, nécessitant des compétences inédites. Aux RH d’identifier ces compétences et d’adapter leurs processus de recrutement pour dénicher les profils idéaux.

3. La semaine de 4 jours : de plus en plus d’entreprises expérimentent cette formule pour booster l’engagement et la performance de leurs collaborateurs. L’organisation du travail et les objectifs devront être repensés pour en tirer le meilleur parti.

4. La résolution des conflits : avec les tensions croissantes en 2024, les managers devront être équipés pour gérer efficacement les conflits entre employés, afin de préserver un climat de travail serein et productif.

5. L’IA générative : un atout à manier avec précaution. Les risques associés à l’IA générative nécessitent une gestion rigoureuse. Des politiques de sécurité et de contrôle qualité strictes devront être mises en place pour une utilisation responsable et efficace.

6. Compétences > diplômes : désormais, les recruteurs recherchent avant tout des compétences réelles, quel que soit le parcours académique des candidats. Cela ouvre la voie à des parcours d’apprentissage plus diversifiés et inclusifs.

7. Protection contre le changement climatique : les entreprises prennent conscience de leur rôle dans la lutte contre le changement climatique et intègrent des mesures de protection dans leurs politiques RH (sécurité physique, aides financières en cas de catastrophe, soutien psychologique).

8. La RSE : la RSE ne se cantonne plus à la communication : elle devient un élément essentiel de la culture et des opérations de l’entreprise. Cette intégration permet d’attirer des talents engagés et de contribuer à un monde plus durable.

9. Briser les stéréotypes : les parcours linéaires ne sont plus la norme. Les entreprises doivent proposer des options flexibles et inclusives (travail partagé, indépendant, horaires réduits) pour répondre aux aspirations et aux besoins de tous les employés.

En synthèse, le marché de l’emploi français en 2024 est marqué par une prolongation du temps de recrutement, la remise en question de la période d’essai, et des défis anticipés. Les entreprises ajustent leurs critères pour attirer des candidats, certaines suppriment la période d’essai pour simplifier les embauches. En 2024, le marché semble moins favorable aux chercheurs d’emploi, avec un ralentissement de la demande et des enjeux liés à la réforme des retraites. Les tendances RH, telles que le coût du travail, l’IA générative, et la semaine de 4 jours, reflètent une adaptation nécessaire aux nouvelles attentes post-pandémie. La valorisation des compétences, la protection contre le changement climatique, la RSE, et la diversité des parcours indiquent une évolution profonde, demandant une rapide adaptation des entreprises.

Pour en savoir plus :

Emploi des cadres : le ralentissement des embauches se confirme

Suppression de la période d’essai : ces entreprises qui ont essayé (et adoré)

2024 : le marché de l’emploi français en pleine mutation

SOURCE : EveryCheck, votre condensé de news RH