Skip to main content

PARIS : Soutien des Citoyens Démocrates et Républicains a…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Soutien des Citoyens Démocrates et Républicains aux candidats Renaissance

Ensemble pour la France, soutien des Citoyens Démocrates et Républicains aux candidats Renaissance.

Face à une situation économique et sécuritaire difficile, il est compréhensible que certains Français se tournent vers les mouvements d’extrême droite, cherchant des solutions radicales et immédiates à des problèmes complexes. La montée de l’extrême droite en France et ailleurs en Europe peut souvent être attribuée à plusieurs facteurs interconnectés :

  1. Crise économique : Le chômage élevé, la précarité de l’emploi et les inégalités croissantes peuvent conduire à un sentiment d’insécurité économique. Les promesses de l’extrême droite de protéger les emplois nationaux et de limiter l’immigration peuvent sembler attrayantes pour ceux qui se sentent laissés pour compte par la mondialisation et les politiques économiques actuelles.
  2. Insécurité : La montée de la criminalité et des incidents terroristes alimente un sentiment d’insécurité parmi la population. Les mouvements d’extrême droite capitalisent sur ces peurs en promettant des politiques de sécurité plus strictes et une gestion plus sévère de l’immigration.
  3. Perte de confiance dans les élites politiques : Beaucoup de citoyens se sentent trahis par les partis traditionnels, qu’ils perçoivent comme corrompus ou déconnectés de la réalité quotidienne. L’extrême droite se présente souvent comme une alternative « antisystème » qui peut apporter un changement réel.
  4. Identité nationale et culturelle : Les débats sur l’identité nationale, la culture et l’immigration jouent un rôle crucial. Certains électeurs de l’extrême droite ressentent une menace à leur mode de vie et à leurs valeurs traditionnelles et se tournent vers des partis qui promettent de protéger ces aspects.
  5. Médiatisation et discours populiste : Les médias et les réseaux sociaux amplifient souvent les messages de peur et de division. Les leaders d’extrême droite utilisent un discours simple et direct qui résonne avec les émotions des électeurs, souvent en blâmant les minorités ou les étrangers pour les problèmes du pays.

Cependant, il est crucial de rappeler que les solutions proposées par les mouvements d’extrême droite peuvent être simplistes et dangereuses. La stigmatisation des minorités, le repli sur soi et les politiques autoritaires risquent de diviser davantage la société et de nuire à la démocratie et aux Droits de l’Homme.

Au lieu de se tourner vers l’extrême droite, il est important de rechercher des solutions inclusives et équilibrées, qui abordent les causes profondes des problèmes économiques et sécuritaires tout en respectant les principes démocratiques et les droits humains. Cela pourrait inclure des réformes économiques pour réduire les inégalités, des politiques de sécurité basées sur la justice sociale, et des efforts pour renforcer la cohésion sociale et le dialogue interculturel.

Face à une situation économique et sécuritaire difficile, je comprends la colère de certains Français qui ont choisi de voter pour les mouvements d’extrême droite et qui pensent que la solution se trouve là. Cependant, en tant que républicain et centriste, je préfère faire confiance à une équipe en place depuis sept ans qui a su affronter les plus grandes vagues de difficultés.

Nous avons traversé la crise des Gilets jaunes, qui a immobilisé le pays. Le gouvernement a su répondre avec des mesures concrètes, comme la suppression de certaines taxes et l’augmentation du SMIC, pour apaiser la situation et restaurer la stabilité.

Ensuite, nous avons vécu la longue période de la COVID-19, qui a mis la France complètement à l’arrêt. Sans l’intervention du gouvernement, combien d’entreprises seraient encore en vie aujourd’hui ? Le prêt garanti par l’État (PGE) a sauvé de nombreuses entreprises, et le chômage technique a permis à des familles de passer ce cap difficile. Oui, tout cela a un coût, et aujourd’hui, il faut financer et rembourser ces mesures, ce qui explique en partie le montant abyssal de la dette de la France.

Malgré ces défis, nous choisissons de faire confiance à cette équipe qui a montré sa capacité à gérer des crises majeures. Leur expérience et leur pragmatisme en font, à nos yeux, le meilleur choix pour affronter les défis futurs. En tant que centristes, nous privilégions des solutions équilibrées et inclusives, plutôt que des réponses radicales qui pourraient diviser davantage notre société.

La stabilité, la modération et la recherche de consensus sont des valeurs essentielles pour assurer une gestion efficace et juste de nos affaires publiques. Nous estimons que la continuité et l’expérience de l’équipe actuelle sont cruciales pour naviguer dans ces temps troublés, tout en surveillant attentivement la gestion de la dette pour garantir la durabilité des politiques à long terme.

Pour toutes ces raisons, le Président du CDR, Paul-Henri Hallalen et les Citoyens Démocrates et Républicains ont décidé d’apporter leur soutien à tous les candidats des Bouches-du-Rhône appartenant et investis par le mouvement Renaissance et ceux qui sont dans notre démarche politique.