Skip to main content

PARIS : Sous-louer son appartement, à quelles conditions ?

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Sous-louer son appartement, à quelles conditions ?

La sous-location de son logement peut être une solution intéressante pour amortir une partie du loyer en cas d’absence temporaire ou pour optimiser l’espace inutilisé.

Toutefois, il est essentiel de se conformer à la législation en vigueur et de respecter les obligations liées à cette pratique.

En quoi consiste la sous-location d’un logement ? 

On parle de sous-location lorsqu’un locataire, titulaire du bail, loue une partie ou la totalité de son logement à une tierce personne en échange d’un loyer.
Le sous-locataire habite chez vous, à votre place, si vous n’êtes pas là, ou à vos côtés si vous lui avez cédé temporairement une partie de votre appartement.
Vous restez dans tous les cas le seul locataire vis-à-vis du bailleur avec un contrat de location qui vous lie à lui.

La sous-location implique la participation au loyer de l’appartement. Si le locataire prête son logement, il ne s’agit en aucun cas de sous-location mais d’hébergement, et ce dernier peut inviter chez lui les personnes de son choix, même en son absence, sans avoir à demander l’accord de son propriétaire.

Sous-location : une solution financière intéressante 

Vous partez en vacances pour une période prolongée ? Vous pouvez sous-louer votre logement sous certaines conditions. Cette pratique peut vous aider à amortir une partie du loyer en cas de difficultés financières ou à optimiser de l’espace si votre logement est trop grand.

LIRE LA SUITE

SOURCE : MMA – SARL JPC2A.