Skip to main content

PARIS : Sondage exclusif. Nucléaire, transition écologiqu…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Sondage exclusif. Nucléaire, transition écologique pour les entreprises et laïcité, les Français répondent

Selon un sondage Harris Interactive pour Ecologie Positive et Territoires, les Français et les électeurs écologistes ne sont pas hostiles au nucléaire, ont confiance dans les entreprises pour mener à bien la transition écologique et sont attachés à la laïcité. 

La liste Ecologie Positive et Territoires a souhaité vérifier l’opinion des français, et en particulier celle des français sensibles à l’écologie, sur 3 sujets clés de sa campagne.

Cette enquête a été réalisée par Toluna Harris Interactive du 30 avril au 3 mai 2024.

Les trois sujets abordés sont :

          La place du nucléaire dans le mix énergétique

          La confiance mise dans les entreprises pour s’engager dans la transition écologique

          L’attachement à la laïcité

Ces trois sujets ont été choisis à dessein car ils font divergence parmi les écologistes et ont justifié notre souhaité de proposer une liste écologiste différente.

Notre liste n’exclut pas le nucléaire dans le mix énergétique.

Nous pensons que les entreprises ont un rôle important à jouer dans la transition écologique et que les discours défiants ou décroissants ne sont pas des options réalistes.

Enfin, nous ne souhaitons aucune remise en cause de la laïcité, à la différence d’EELV qui se sont illustrés par des actes ou prises de positions très tolérantes quant à des revendications communautaristes : autorisation du burkini à la piscine à Grenoble, subvention à une mosquée proche du pouvoir turc à Strasbourg, invitation aux universités de rentrée d’EELV en septembre dernier du rappeur Médine, connu pour ses propos antisémites.  

Sur ces trois sujets nous notons que l’opinion des français, et en particulier celle des électeurs sensibles à l’écologie, nous sommes parfaitement en phase, à la différence d’EELV qui sont en complet décalage (ils le sont même avec leur propre électorat !).

Dans le détail :

Nucléaire

Les opinions des Français sur le nucléaire sont partagées (3 tiers entre réduction mais maintien, maintien, et augmentation de la part de nucléaire) mais une majorité nette se dégage toutefois sur un refus de l’arrêt complet du nucléaire. Ainsi, seuls 10% des français sont pour un arrêt complet.

La question nucléaire reflète une diversité d’opinions sur l’équilibre entre indépendance énergétique et enjeux environnementaux.

Les différences d’opinions sont fortes entre tranches d’âge sur la question précise de l’accroissement de la part du nucléaire. Les plus jeunes (18-24 ans) n’étant que 8% à le souhaiter quand les plus âgés (65 ans et plus) sont 38%. Mais le rapport global entre arrêt total versus réduction/maintien/accroissement ne varie que peu d’une tranche d’âge à l’autre.

Quant à l’électorat écologiste, testé selon trois sous-catégories (électeurs EELV, électeurs de notre liste, électeurs sensible à l’environnement), entre 12 et 18% de cet électorat est totalement hostile au nucléaire. Cette part est certes plus élevée que dans le reste de la population et cela dénote l’inquiétude environnementale que peut susciter le nucléaire. Toutefois, une majorité de l’électorat écologiste partage avec nous le réalisme dont il faut faire preuve et ne souhaite pas l’arrêt du nucléaire dans le mix énergétique.

Entreprise et écologie

Une majorité écrasante des français (81%) croit qu’il est possible de s’appuyer sur les entreprises françaises pour mener une politique écologique. Un quart des sondés (24%) pensent toutefois que c’est « tout à fait possible », indiquant un optimisme prudent quant à la capacité des entreprises à adopter des pratiques durables.

Cela traduit une réalité qui est que le monde de l’entreprise se verdit, mais pas dans sa totalité, et avec des différences importantes dans le rythme des changements opérés.

D’où l’importance de renforcer les politiques de soutien aux entreprises dans leur transition écologique.

Toutes tranches d’âge confondues, le soutien global pour la capacité des entreprises à mener une politique écologique est élevé. Il est intéressant de noter que les jeunes (18-24 ans) sont les plus optimistes, avec 86% qui jugent cela possible, comparativement à 87% chez les 25-34 ans et graduellement moins optimiste chez les tranches d’âge plus élevées.

L’électorat écologiste est légèrement plus optimiste que la moyenne des français. Les discours et postures hostiles au monde économique, illustré par des propos d’adhésion à la décroissance, proposant des changements de systèmes, allant même parfois jusqu’à porter des discours de remise en cause de l’économie de marché, souvent relayé par EELV est là encore en total déphasage avec ce que penses l’électorat écologiste et les français sensible à l’environnement. Là encore, notre ligne qui est de dire que le monde économique est un partenaire incontournable de la transition écologique correspond bien davantage à l’opinion de l’électorat écologiste, et des français en général.

Laïcité

Le concept de laïcité est largement valorisé par les Français : plus de 4 sur 5 (82%) considèrent que la laïcité est une bonne chose car elle permet aux citoyens de vivre leurs croyances librement. De plus, une grande majorité (87%) se dit attachée à la laïcité, avec près de la moitié qui sont « très attachés ». Ces chiffres indiquent un fort consensus sur l’importance de la laïcité comme pilier de la coexistence harmonieuse dans la société française.

Les plus de 65 ans montrent le niveau le plus élevé d’attachement à la laïcité, avec 94.09% des répondants se déclarant attachés, dont 64.56% « très attachés ».

Bien que restant majoritaire attachés à la laïcité, les plus jeunes  (18-24 ans) affichent des niveaux d’attachement inférieurs à ceux des tranches d’âge plus élevées, avec 74.15% exprimant un attachement à la laïcité.

Il se confirme donc que la laïcité fait l’objet d’un attachement profond en tant que valeur intégrale de la société française.

Dans l’électorat écologiste, l’attachement à la laïcité est également très majoritaire. Les remises en cause opérées par EELV ces derniers mois au travers de message bienveillants quant aux revendications communautaristes islamistes sont donc, là encore, en total déphasage avec l’opinion de l’électorat écologiste. A contrario, notre discours clair et sans ambiguïté d’attachement à cette valeur de la République, garante du « vivre ensemble » si précieux dans notre pays, est en totale adéquation avec notre électorat et l’opinion des français de manière générale.