Skip to main content

PARIS : Séjour en camping, quatre conseils avant de réserver

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Séjour en camping, quatre conseils avant de réserver

Vous aimez la simplicité et la convivialité des séjours au camping, en caravane, sous une tente ou dans un mobil-home ?

Voici quatre conseils pour bien préparer vos vacances et éviter quelques mauvaises surprises.

Conseil n°1 : informez-vous sur la catégorie, le prix et l’emplacement

Avant toute chose, renseignez-vous sur votre lieu de villégiature en amont. Quelle est sa catégorie ? Son prix ? À quoi ressemble l’emplacement que vous souhaitez louer ? Autant de points qui ont leur importance !

Les règles à connaitre concernant la catégorie du camping

Les terrains de camping sont classés comme tel avec la mention Tourisme ou Loisirs (article D332-1-1 du code du tourisme) :

  • la mention Tourisme s’applique lorsque plus de la moitié des emplacements est destinée à la location à la nuitée, à la semaine ou au mois, pour une clientèle de passage
  • la mention Loisirs s’applique lorsque plus de la moitié des emplacements est destinée à une location supérieure à un mois, par une clientèle qui n’y élit pas domicile.

La réglementation distingue par ailleurs les terrains de camping à étoiles (1 à 5 étoiles) et les terrains de camping « aire naturelle » :

  • les terrains de camping de 1 à 5 étoiles : le nombre d’étoiles est déterminé en fonction du confort des équipements et des aménagements, des services fournis aux clients, de l’accessibilité et du développement durable
  • les terrains de camping « aire naturelle » : ces petites structures en pleine nature proposent généralement des prix attractifs avec, en contrepartie, des normes d’équipement et de confort moins exigeantes que celles des campings à étoiles. Par exemple, les emplacements et les hébergements n’ont pas l’obligation d’être individuellement desservis en eau ou raccordés au système d’assainissement.
  • les parcs résidentiels de loisirs : ces terrains accueillent des habitations légères de loisirs, des résidences mobiles de loisirs et des caravanes. En revanche, les emplacements dits « nus » réservés aux tentes y sont plus rares.

La catégorie du camping doit être affichée à l’entrée ou dans le bureau d’accueil du camping avec un certain nombre d’informations (nombre d’emplacements, plan, prix pratiqués…).

LIRE LA SUITE