Skip to main content

PARIS : Rapport Noyer, le crowdfunding dans la transition…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
5 Mai 2024

Partager :

PARIS : Rapport Noyer, le crowdfunding dans la transition énergétique

Le crowdfunding dans la transition énergétique pour répondre au besoin de financements à l’échelle européenne.

Après le rapport Letta présenté le 18 avril dernier, c’est au tour du rapport Noyer d’être publié[1] ce lundi 29 avril en conclusion d’une série de consultations réalisées depuis le début d’année. Ces deux rapports convergent sur un point clé : la nécessité de retenir l’épargne des Européens, qui se dirige majoritairement vers les États-Unis, afin de répondre aux importants besoins de financement en Europe, notamment pour la transition vers la neutralité carbone. En effet, ce besoin est estimé à plus de 500 milliards d’euros annuels, rien que pour la transition énergétique et écologique. Le financement participatif répond directement aux impératifs du rapport Noyer, notamment en ce qui concerne le développement de produits d’épargne européens adaptés. Année après année, la demande de financement pour les projets d’énergies renouvelables augmente significativement, reflétant ainsi l’intérêt grandissant des investisseurs pour ces opportunités d’investissement durable.

A l’image d’Enerfip, leader européen de l’investissement responsable dédié au financement de la transition énergétique, qui a permis de financer via l’épargne citoyenne plus de 500 projets pour un montant global de près de 500 millions d’euros depuis son lancement en 2014.

Pour autant, la finance participative en Europe fait face à des obstacles réglementaires qui freinent son essor en Europe.

Julien Hostache, président et cofondateur d’Enerfip, précise : « Bien que le financement participatif montre un potentiel immense pour catalyser les investissements dans les énergies renouvelables, nous sommes confrontés à des défis significatifs, notamment en termes de fiscalité entre les pays européens. Malgré les accords visant à éviter la double imposition, la complexité actuelle du système fiscal décourage de nombreux épargnants. Une simplification de ce cadre pourrait accélérer considérablement le déploiement de la finance participative, en rendant les investissements plus attrayants et accessibles à un plus grand nombre de citoyens européens. »

Avec 35 000 milliards d’euros, l’épargne des européens constitue une solution majeure et un puissant outil disponible pour répondre aux enjeux pointés par les rapports Leta et Noyer. Faciliter la circulation de cette gigantesque épargne au sein de l’Europe via le financement participatif s’avère une piste plus que judicieuse pour les pouvoirs publics.

À propos de Enerfip

Enerfip, première plateforme française et européenne d’investissement responsable pour la transition énergétique, vise à démocratiser le financement d’un modèle énergétique durable. Fondée en 2014 à Montpellier par des experts en énergies renouvelables et finances, l’entreprise compte près de 45 collaborateurs et des bureaux à Montpellier, Madrid, Paris, Milan et Lyon. À ce jour, Enerfip a financé 495 millions d’euros dans plus de 430 projets pour la transition énergétique, en mobilisant l’épargne citoyenne pour relever ce grand défi d’avenir.