Skip to main content

PARIS : Rapport – Le mix électrique alternatif pour…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
16 Mai 2024

Partager :

PARIS : Rapport – Le mix électrique alternatif pour éviter un doublement de la facture

Depuis 1990 on distingue deux scénarios : Le Pari du nucléaire de 1974 à été gagnant.

de 1990 à 2010, le consommateur a connu une période faste avec une baisse du prix de l’énergie (hors abonnement) de 25 % grâce à la montée puissance du parc nucléaire français qui a mis le pays à l’abri des soubresauts de l’évolution des combustibles fossiles, gaz et charbon. Le pari nucléaire de 1974 a été gagnant.

De 2010 à 2014 – Un changement de stratégie coûteux

de 2010 à aujourd’hui, renversement de la tendance avec des prix qui, en euros constants, ont presque doublé : +85 %. Quellles sont les causes de cette explosion du prix de l’électricité pour les Français ?

Il s’agit pour l’essentiel du changement de la politique électrique nationale qui s’est donnée pour nouvel objectif de développer les ENR, non pas pour décarboner notre production d’électricité à l’instar des autres pays européens puisqu’elle était déjà décarbonée, mais pour remplacer notre électricité nucléaire décarbonée par des éoliennes et du photovoltaïque afin de fermer les centrales nucléaires par anticipation (Mandat de François Hollande). L’argent des consommateurs français a ainsi été dilapidé pour remplacer une électricité compétitive, décarbonée à 95 %, par des productions d’électricité ENR fluctuantes, beaucoup plus chères, davantage carbonées
(l’Allemagne émet 6 fois plus de CO 2 par KWh) alors qu’il aurait fallu utiliser ces fonds pour investir dans le remplacement des énergies
carbonées (gaz, fuel) utilisées dans le chauffage des logements, les transports et l’industrie. La France avait, grâce à ses centrales
nucléaires, tous les atouts pour devenir le pays le plus décarboné de la planète. Elle les a gâchés.