Skip to main content

PARIS : Pollustock et Ecofhair, un partenariat longue dur…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Pollustock et Ecofhair, un partenariat longue durée pour dépolluer les milieux aquatiques

Chaque année, des millions de déchets menacent nos milieux aquatiques*, en transitant par les avaloirs* d’eaux pluviales en France.

Pollustock, qui développe des solutions pour intercepter ces déchets, s’associe à Ecofhair, filiale de SERFIM, pour créer un filtre antipollution à base de cheveux recyclés, rendu possible grâce aux actions de Coiffeurs Justes qui œuvre à la valorisation du cheveu en France depuis 2015. Ce partenariat prometteur vise à renforcer la lutte contre les polluants invisibles comme les hydrocarbures, et marque le début d’une collaboration axée sur le développement de produits durables au service de la transition écologique des territoires.

  1. La solution innovante de Pollustock

En France, on estime disposer d’1 avaloir tous les 30 mètres, soit 60 à 70 millions sur le territoire. 25 millions d’entre eux sont considérés comme prioritaires car leurs eaux sont directement rejetées dans les rivières, fleuves et mers. L’entreprise à mission Pollustock développe des solutions anti-pollution et antidéchets pour la préservation de l’environnement et des milieux aquatiques. Parmi elles, le panier ID-O® qui permet d’intercepter et récupérer tous les déchets, quelle que soit leur taille, tombant dans les avaloirs d’eaux pluviales et qui vont se propager dans les milieux aquatiques. La mission de Pollustock est d’agir à grande échelle et d’accompagner les collectivités dans l’équipement de ses avaloirs, en priorisant les plus sensibles. « Aujourd’hui nous sommes capables de contrôler et stopper la pollution vers les milieux aquatiques. Nous pouvons reprendre le contrôle facilement, rapidement et régler cette problématique d’ici 10 ans. Ce n’est qu’une question de volonté. » Stéphane Asikian – Président de Pollustock

 * Milieux aquatiques : rivières, fleuves, mers, océans…

* Avaloirs d’eaux pluviales : ouverture située en bordure de trottoir (ou parfois en milieu de chaussée) permettant aux eaux de ruissellement de pénétrer dans le système souterrain d’évacuation des eaux pluviales.

  1. Le dispositif complémentaire apporté par Ecofhair

Parmi les déchets présents dans les avaloirs, il existe des polluants invisibles : les hydrocarbures. À chaque pluie, le phénomène de ruissellement lessive la surface des autoroutes, des routes, des parkings entraînant dans les réseaux une fine pellicule constituée d’un mélange d’hydrocarbures, d’huiles de synthèse et d’autres matières hautement toxiques. Afin de répondre à cette problématique, Pollustock s’associe à Ecofhair, filiale de SERFIM spécialiste de la dépollution à base de cheveux recyclés, pour travailler sur un dispositif complémentaire. Grâce à la matière première récoltée par l’association Coiffeurs Justes (un réseau de 6 000 salons de coiffure en Europe), Ecofhair et Pollustock codéveloppent un filtre antipollution à base de cheveux, capable de retenir et récupérer les polluants invisibles plus rapidement et en plus grande quantité que n’importe quelle autre matière absorbante conventionnelle. Ainsi, ce filtre vient compléter l’action des paniers antidéchets ID-O® conçus par Pollustock.

  1. Un partenariat d’avenir

La création de ce filtre anti polluant illustre parfaitement l’étendue des synergies possibles entre Ecofhair et Pollustock. Convaincus qu’il faut s’unir face à ces problématiques d’urgence, ce n’est que le début d’un engagement commun pour un environnement plus propre. Ce partenariat d’avenir marque le lancement d’une collaboration prometteuse, visant à encourager des discussions sur le développement des produits de demain. La dépollution vertueuse n’en est qu’à ses débuts ! « Notre objectif est clair : mettre nos compétences en commun au service de la dépollution des milieux aquatiques, en droite ligne avec la raison d’être de SERFIM « Contribuer à une meilleure qualité de vie en aménageant des territoires durables et respectueux du vivant. » Faire des rencontres inspirantes telles qu’avec Stéphane Asikian, une personne empreinte de sens et de valeurs, permet de s’investir continuellement dans notre mission. En travaillant ensemble, nous agissons de manière concrète pour l’environnement et nous œuvrons dans une même direction. » Thomas Spreng – SERPOL et Co-fondateur d’ECOFHAIR