Skip to main content

PARIS : PEOPLE BASE CBM dévoile son étude sur la rémunéra…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
24 Jan 2024

Partager :

PARIS : PEOPLE BASE CBM dévoile son étude sur la rémunération des dirigeants des sociétés du CAC 40

Le cabinet de conseil en politique de rémunération PEOPLE BASE CBM révèle les résultats de son étude sur la rémunération des dirigeants des sociétés du CAC 40.

Depuis plus de 20 ans, le cabinet de conseil français PEOPLE BASE CBM, spécialisé dans le conseil en rémunération et politique salariale, accompagne ses clients sur tous les sujets qui concernent leur politique salariale. Le cabinet dévoile aujourd’hui son étude sur la rémunération des dirigeants des sociétés du CAC 40, menée d’octobre à décembre 2023. PEOPLE BASE CBM donne ainsi une vision objective et éclairée des pratiques actuelles du marché, en termes de rémunérations, des dirigeants des sociétés du CAC 40.

Des composantes de rémunération disparates

L’enquête montre que la rémunération des leaders des entreprises du CAC 40 varie selon qu’ils soient Président Directeur Général (PDG) ou Directeur Général (DG), bien que les éléments constitutifs de cette rémunération soient identiques. La rémunération long terme correspond à 61% de la rémunération des PDG quand celle des DG s’affiche à 38% de leur rémunération globale. Par ailleurs, l’étude nous apprend également que la rémunération variable des PDG atteint en moyenne 22% de leur rémunération totale alors que celle des DG représente 32% de la leur. A savoir que la rémunération fixe équivaut à 14% de la rémunération globale des PDG tandis que celle des DG monte à 24%. Enfin, la retraite supplémentaire (et autres avantages) représente 3% de la rémunération totale des Présidents Directeurs Généraux, soit deux fois moins que pour les Directeurs généraux pour lesquels elle représente 6% de leur rémunération.

Une rémunération fixe fluctuante

L’étude menée par People Base CBM révèle que la rémunération fixe annuelle moyenne des Présidents Directeurs Généraux et des Directeurs Généraux à la tête des sociétés du CAC 40, incluant les défraiements directs rares et autres garanties, atteint 1 291 749 €, soit environ 100 000 € mensuels. Cette étude indique également que la rémunération fixe moyenne des PDG seuls s’élève à 1 329 006 € par an, légèrement supérieure à celle des DG seuls, qui est de 1 274 451 € annuels. Des écarts de rémunération fixe sont observés selon les entreprises. Par exemple, le PDG de THALES reçoit la rémunération fixe la plus basse, à 850 000 € annuellement, tandis que le PDG de TELEPERFORMANCE bénéficie d’une rémunération significativement plus élevée de 2 492 880 € par an. Cette tendance se retrouve chez les Directeurs Généraux, avec le DG de MICHELIN qui reçoit 700 000 € par an, contre la coquette somme de 2 000 000 € annuels pour le Président du Directoire de VIVENDI.

Une rémunération variable annuelle très hétérogène

L’étude révèle que les conditions de la rémunération variable annuelle doivent être compréhensibles pour les actionnaires et faire l’objet d’une communication transparente et détaillée dans le rapport sur la gouvernance d’entreprise. Les critères mesurables, pas exclusivement financiers, doivent être clairs, pertinents et en adéquation avec la stratégie de l’entreprise, en plus d’être dominants. Le cours de bourse, s’il est utilisé, ne doit pas être l’unique critère mesurable et peut être évalué de façon relative (en comparaison avec des pairs ou des indices). Les critères qualitatifs doivent être explicitement définis. Dans le cadre de la rémunération variable annuelle, si des critères qualitatifs sont appliqués, une limite doit être imposée à leur part. Le plafond de la rémunération variable annuelle devrait être fixé comme un pourcentage de la rémunération fixe, proportionnel à cette dernière. Sauf cas justifié, l’octroi d’une rémunération variable annuelle ne devrait pas être exclusif aux dirigeants mandataires sociaux exécutifs. L’étude indique également que la rémunération variable annuelle moyenne des PDG et DG du CAC 40 s’élève à 1 799 634 €. La plus basse rémunération variable annuelle est de 313 000 €/an pour le directeur général de la SOCIETE GENERALE, tandis que celle du Directeur général de STELLANTIS est bien plus élevée, atteignant 7 480 000 € par an. De même, la rémunération variable annuelle moyenne pour les DG est de 1 695 913 €, contre 2 023 032 € pour les PDG pour une année.

Rémunérations long terme des dirigeants du CAC 40 : vision et alignement stratégique

Les dispositifs de rémunération à long terme (options, actions gratuites / de performance et dispositifs « ILT Cash ») ont pour but d’encourager les dirigeants à adopter une vision à long terme dans leurs actions, tout en renforçant leur loyauté et en alignant leurs intérêts avec ceux de l’entreprise et des actionnaires. Selon l’étude de PEOPLE BASE SBM, la rémunération moyenne à long terme pour les dirigeants du CAC 40 est de 3 128 384 € par an. Pour les PDG, ce chiffre moyen atteint 5 640 454 €. Le Président Directeur Général de DASSAULT SYSTÈMES détient la rémunération long terme la plus élevée, avec 29 685 000 € annuellement. En revanche, pour les DG, la moyenne annuelle de ces rémunérations long terme chute à 1 962 066 € (même si le Directeur général de STELLANTIS a perçu 11 594 661 €), un montant bien inférieur à celui d’un PDG avec une valeur moyenne à 5 640 454 €.

Les package de rémunération des dirigeants du CAC 40

En moyenne, le package global annuel de rémunération des Présidents Directeurs Généraux s’élève à 9 255 781€ par an, tandis que celui des Directeurs Généraux est de 5 242 653€.

Ratio d’équité

Sur les 17 dernières années, l’analyse révèle que l’écart de rémunération entre les dirigeants mandataires sociaux et la moyenne des rémunérations des salariés a légèrement augmenté ces deux dernières années, après une période de réduction entre 2008 et 2020. Toutefois, ces différences ne sont pas récentes, remontant probablement à avant la crise financière de 2008.

En termes généraux, le salaire annuel d’un PDG ou d’un DG du CAC 40 correspond à peu près à une centaine d’années de salaire moyen d’un employé !

A propos de PEOPLE BASE CBM : 

PEOPLE BASE CBM (Compensations and Benefits Management) est un cabinet de conseil français et indépendant, spécialisé en stratégie de rémunération et politique salariale des entreprises. PEOPLE BASE CBM est l’une des trois activités du cabinet de conseil PEOPLE BASE. Animé par une équipe de consultants de haut niveau, le cabinet propose des missions de conseil et d’accompagnement sur mesure et des solutions logicielles dédiées. Ses services s’adressent à la direction des ressources humaines, aux responsables rémunérations, à la direction financière et à la direction générale des entreprises (PME, PMI, ETI ou grands groupes internationaux), mais aussi aux branches, syndicats professionnels et aux organisations mutualistes et associatives. Sa principale mission est d’aider les entreprises à atteindre plus facilement et plus rapidement leurs objectifs stratégiques grâce à la mise en place et l’optimisation de plans de rétributions pertinents et efficaces.