Skip to main content

PARIS : Parking, le nouveau terrain de jeu pour les énerg…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
6 Fév 2024

Partager :

PARIS : Parking, le nouveau terrain de jeu pour les énergies renouvelables

2024 sera l’année des parkings ! Aussi surprenant que cela puisse paraître, les parcs de stationnement connaissent une transformation profonde, faisant de ces espaces des opportunités de production d’énergie « verte » et d’engagement dans une démarche de transition énergétique.

En effet, depuis 2021, la Loi Climat et Résilience impose aux nouveaux parcs de stationnement extérieurs de plus de 500 m² d’intégrer des ombrières produisant des énergies renouvelables. Parallèlement, la Loi APER (de 2023) étend ces obligations aux parcs déjà existants de plus de 1 500 m². Ces nouvelles mesures visent à accélérer la production solaire nationale, passant de 18,6 TWh à 80 à 100 TWh d’ici 2030. Ces obligations devront être appliquées d’ici le 1er juillet 2028. Autrement dit, d’ici 4 ans, les parkings que nous connaissons auront totalement changé de visage.

En quoi cela représente-t-il de nouvelles opportunités pour les professionnels ?

L’installation d’équipements photovoltaïques sur les parcs de stationnement permet plusieurs schémas d’exploitation intéressants :

  1. L’autoconsommation : L’énergie produite par le site permet à l’exploitant de bénéficier d’une énergie décarbonée et produite localement, avec un bouclier tarifaire garanti pour 20 ans.
  2. La revente d’énergie sur le réseau : Cela permet de générer un revenu complémentaire au propriétaire du parking tout en participant à l’amélioration du mix de production énergétique français.
  3. L’autoconsommation avec revente de surplus

Dans chaque cas, le temps de retour sur investissement est évalué entre 10 et 15 ans, en fonction des possibilités d’implantation des ombrières et de leur orientation.

En équipant un parking d’un système de production d’énergie renouvelable, comme des ombrières solaires photovoltaïques, cela offre une double fonctionnalité et valorise cet actif immobilier. La structure extérieure permet de couvrir les places de stationnement, tout en produisant de l’énergie solaire.

Les nombreux avantages de ce type d’équipement :

·                    Tenir ses objectifs RSE et s’engager dans une démarche de transition énergétique

·                    Investir durablement

·                    Produire de l’énergie renouvelable et réduire son empreinte carbone

·                    Mettre en conformité ses zones de stationnement

·                    Valoriser et optimiser son actif immobilier

·                    Confort des usagers : protège des intempéries et réduit les ilots de chaleur.

·                    Intégrer des bornes de recharge pour véhicules électriques, fonctionnant à l’énergie solaire

« En tant que Groupe, avec une expertise multi-métier sur les thématiques liées à la transition énergétique, nous envisageons cette évolution réglementaire comme une opportunité d’améliorer de manière plus globale la gestion énergétique des bâtiments et l’expérience utilisateur. Les parkings sont déjà des zones artificialisées, peu optimisées, générant des îlots de chaleurs importants ; Nous travaillons à trouver les synergies possibles entre les obligations réglementaires et les besoins futurs de notre société en matière d’énergie » explique Clémence Bourcey, Responsable Commerciale Ombrières START chez Solstyce

À titre d’exemple et d’illustration, Solstyce développe sa solution Ombrières START qui consiste en une standardisation industrielle du produit et des process d’installation pour assurer un projet avec une gêne minimum pour les utilisateurs et une capacité de réactivité importante liée à la gestion sur stock des éléments constituant l’ombrière.  « Ces ombrières développées par nos experts en vue de cette mise aux normes, intègrent un prédimensionnement pour l’installation de bornes de recharges de véhicules électriques. Ainsi, pas de nouvelle gêne occasionnée sur les parkings lorsqu’il faudra accélérer l’installation de bornes pour véhicules électriques », confie Clémence Bourcey.

A propos de Solstyce : ICI et ICI