Skip to main content

PARIS : Nouvelle enquête Ipsos pour le Parisien – J…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
25 Fév 2024

Partager :

PARIS : Nouvelle enquête Ipsos pour le Parisien – Jeunesse et politique

Enquête Ipsos pour Le Parisien – Jeunesse et Politique – Février 2024.

Cette nouvelle enquête Ipsos pour Le Parisien s’intéresse à la perception qu’ont les jeunes Français sur plusieurs sujets politiques et les compare avec l’opinion générale de la population française.
Cette enquête confirme l’importance du pouvoir d’achat, première des préoccupations tant pour l’ensemble des Français (55% le citent), que pour les jeunes (45%). La pérennité du système de santé (accès aux soins, hôpital public, etc.) est le second sujet de préoccupation pour l’ensemble des Français (41% le citent) mais moins présent dans l’esprit des plus jeunes (21% le citent). Les jeunes mettent plus en avant le changement climatique (32%), qui arrive en troisième position auprès de l’ensemble des Français (cité par 35%).
Les Français ont une perception globalement négative de l’action des responsables politiques. 78% d’entre eux ont le sentiment que les responsables politiques, qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition, préparent mal leur avenir. Si cette perception est moins négative chez les jeunes (63% des 18-24 ans font le même constat), elle reste très importante. Une défiance envers les responsables politiques qui est donc plus présente chez les personnes les plus âgées.
Parmi les personnalités politiques de moins de 45 ans, ce sont Gabriel Attal et Jordan Bardella qui se apparaissent comme celles inspirant le plus confiance. Gabriel Attal, inspire confiance pour l’avenir pour 39 % des Français tandis que Jordan Bardella arrive en deuxième position (31%). Gabriel Attal inspire particulièrement confiance aux personnes âgées de 60 ans et plus : 50% lui font confiance pour l’avenir.
Ces deux personnalités arrivent également en tête auprès des plus jeunes, mais c’est Jordan Bardella qui est en première position avec 35% des jeunes de 18 à 24 ans qui le citent comme une des personnalités leur inspirant confiance, devant Gabriel Attal à 32%.
En troisième position, c’est la tête de liste  » Reconquête  » pour les élections européennes qui inspire le plus confiance aux Français et aux jeunes : Marion Maréchal (19% déclarent qu’elle leur inspire confiance, 13% chez les jeunes).
Les plus jeunes sont moins nombreux à déclarer qu’ils iront voter lors des prochains scrutins. Pour les élections européennes, 56% des Français déclarent qu’ils sont certains d’aller voter, contre seulement 42% des jeunes de 18 à 24 ans. On observe de manière générale une progression de l’intention certaine d’aller voter en fonction de l’âge, 75% des 70 ans et plus déclarant être certains d’aller voter aux élections européennes.
Parmi les sympathisants des différentes forces politiques, ce sont ceux du RN qui sont les plus certains d’aller voter aux prochains scrutins (68% sont certains d’aller voter aux élections européennes et 86% à l’élection présidentielle de 2027), une tendance également présente chez les jeunes sympathisants RN : 59% déclarent qu’ils iront voter certainement aux élections européennes, contre 42% pour la moyenne des jeunes.
Les listes candidates aux élections européennes n’inspirent pas ou peu de sentiment de proximité aux Français. Seul le RN se distingue (36% des Français s’en sentent proches, 39% chez les jeunes) et la liste des écologistes auprès des jeunes de 18 à 24 ans (39% de score de proximité).
Lors de cette enquête, les Français ont été interrogés sur leur positionnement vis-à-vis de différents sujets d’actualité. Un consensus semble apparaître sur le sujet de l’inscription du droit de l’IVG dans la constitution (78% des Français sont pour, 75% chez les jeunes). Cette position est particulièrement partagée par les femmes (86% pour les femmes françaises en général, 82% pour celles de moins de 25 ans).
Un autre consensus s’observe sur le sujet de la régulation par l’Etat de l’utilisation des écrans par les mineurs (souhaitable pour 84% des Français, 85% chez les jeunes), mais une majorité de Français trouve que cette régulation n’est pas réaliste (59% pour l’ensemble des Français et 55% pour les jeunes).
Le port de l’uniforme à l’école est également approuvé par une majorité de répondants : 66% des Français y sont favorables, 60% des jeunes.
A l’inverse, certaines initiatives comme la limitation pour chaque individu à quatre voyages d’avion dans une vie et l’abaissement du droit de vote à 16 ans au lieu de 18 ans ne suscitent que peu d’adhésion (respectivement 29% et 22% des Français y sont favorables, 34% et 33% des jeunes).

Vous trouverez les résultats de cette enquête en cliquant sur le lien suivant :

RESULTATS