Skip to main content

PARIS : NO TEETH raconte des histoires laconiques de cupi…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : NO TEETH raconte des histoires laconiques de cupidité, de peur et d’humiliation sur son premier album

Le groupe de noise wave de Newcastle raconte des histoires laconiques de cupidité, de peur et d’humiliation sur son premier album.

No Teeth , le groupe énigmatique célébré pour son mélange électrisant d’influences allant de Captain Beefheart à The Cramps, a sorti son dernier album, « Decadence in Breeding », acclamé par la critique. Depuis sa sortie le 19 juin 2024, l’album a été salué comme l’un des disques les plus convaincants et les plus innovants de l’année.

« C’est une question d’hédonisme et de débauche ; Les histoires que nous racontons se concentrent sur un côté plus pervers de la vie. Tout est basé sur la caricature, il n’y a rien d’autobiographique là-dedans. Vous vous sentez presque coupable de vous identifier aux personnages qui y figurent ! Nous sommes fascinés par… tout est terrible », dit le groupe.

Chaque chanson de « Decadence in Breeding » étant décrite comme embrassant « une exploration thématique de la dépravation », l’album partage des personnages « d’origine néfaste, plongeant dans des sujets comme le jeu, la déviance sexuelle, le meurtre et la gourmandise ». Il sert de livre d’histoires tordues enveloppées dans un son déséquilibré et est assez glorieux car il emmène les oreilles et l’imagination dans une balade maniaque.

« Decadence in Breeding » est un mastodonte du garage rock hyper-mélodique, abandonnant sa casquette à des excentriques emblématiques comme Cardiacs et The Country Teasers, tout en conservant son propre sens de l’identité. Des histoires laconiques de cupidité, de peur et d’humiliation résonnent les treize chansons de l’album, ce qui en fait une expérience d’écoute à la fois captivante et troublante.

Presse récente :

Le nouveau morceau, ‘I Am Not An Officer’, adopte une approche post-punk, tandis que ‘Canon McCoy’ expérimente avec un son de ballade, et ‘Feed The Ducks’ adopte une sensation décontractée. En fin de compte, Decadence in Breeding semble être l’un des albums les plus intéressants de l’année. – Soundsphere (en anglais seulement)

« No Teeth offre des sons post-punk et punk funk. Comme une tornade engloutissant tout sur son passage. – Colorisation

NO TEETH, le groupe énigmatique célébré pour son mélange électrisant d’influences allant de Captain Beefheart à The Cramps, s’apprête à sortir son dernier single, ‘I Am Not an Officer’. Cet opus cinglant laissera sans aucun doute les auditeurs sur le bord de leur siège, sur leur faim. – Monde de Broadway

« Le premier album de ce groupe de Newcastle mutile la discorde avec la mélodie d’une manière qui défie toute catégorisation. Ils sont comme une version mutante de Pigs x 7 et des dalles de laiton et un post-punk étourdissant qui, parfois, peuvent ressembler à ceux des Stranglers poussés dans un Kenwood Chef. – Le magazine Crack

« Mélangeant des cuivres d’orchestre, des guitares rock and roll, des basses et des batteries, des synthés excentriques, des voix d’art et d’essai et une immense quantité de chaos, No Teeth est là pour vous confondre. Le groupe de Newcastle UK joue de la musique comme personne d’autre, et soit vous allez « comprendre », soit vous ne le ferez pas. Il n’y a pas d’entre-deux. – Jersey Beat

« Allumez le papier tactile et prenez du recul, disent-ils, lorsque vous utilisez des feux d’artifice, et il en va de même pour Decadence In Breeding, le premier album des rockeurs garage noise britanniques NO TEETH. Cela dit, nous vous suggérons de rester aussi près que possible avec le volume à fond pour une aventure comme peu d’autres. – Examen de Ringmaster

« Les méchants de la pantomime qui parsèment les histoires du groupe sont en plein essor sur des chansons comme Stealing For My Own Gain et A Horse Named Panty Raid. I Am Not An Officer est le hurlement d’un imbécile émasculé, et ce n’est pas la seule occasion où la masculinité lumpen et endommagée se manifeste.

« Decadence In Breeding » est un voyage sonore sauvage, certain de laisser une impression durable sur tous ceux qui osent l’écouter. Actuellement en streaming sur toutes les plateformes.