Skip to main content

PARIS : Mettre en œuvre un Plan Europe 2030

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
9 Mai 2024

Partager :

PARIS : Mettre en œuvre un Plan Europe 2030

Après la présentation de la liste cette semaine, Valérie Hayer est en déplacement en Corse du vendredi 10 mai matin au samedi 11 mai fin d’après-midi.

Elle est accompagnée de Grégory Allione, numéro 8 de la liste, ancien président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France et de Jean-Charles Orsucci, numéro 22 de la liste, Maire de Bonifacio.

Mettre en œuvre un Plan Europe 2030

Il complètera le Pacte vert et mettra l’accent sur l’investissement, pour une « écologie à l’européenne », faite de croissance, de production et d’innovation :

  • Énergie : 5 ans pour les premiers petits réacteurs nucléaires européens (plus aisés à installer et avec moins de déchets).
  • Transports : d’ici 2030, 10 millions de véhicules propres produits en Europe, un avion vert européen, le doublement de la part du fret ferroviaire et des trains de nuit.
  • Numérique : 5 ans pour des capacités de calcul de rang mondial, dont 3 des 5 supercalculateurs parmi les plus puissants au monde.
  • Santé et recherche : un plan Marie Curie massif pour des vaccins et traitements européens contre le cancer, les maladies dégénératives, dont la maladie d’Alzheimer, et la recherche sur l’autisme.
  • Espace : une nouvelle génération de lanceurs réutilisables et une mission lunaire européenne.

 Par un choc d’investissements et de financements :

  • Mobiliser 1 000 milliards d’euros d’investissements pour faire face aux chocs écologique, technologique et sécuritaire.
  • Les fonds publics s’appuieront notamment sur un emprunt commun de long terme, remboursé par de nouvelles ressources.
  • L’investissement privé s’appuiera sur une « Union de l’épargne et de l’investissement », pour permettre à l’épargne européenne d’être investie en Europe dans l’innovation et les transitions verte et numérique.
  • Créer un livret d’épargne européen pour orienter l’épargne réglementée vers l’investissement et la production en Europe.

 Par un choc de compétitivité et de simplification :

  • Instaurer la règle « 1 adoptée, 1 supprimée » pour les normes et une réduction de 25% de la charge administrative au niveau européen.
  • Simplifier l’accès aux financements européens et créer un code européen des affaires.

 Par un choc de compétences :

  • Mettre en place un compte personnel de formation européen pour se former partout en Europe.
  • Assurer la reconnaissance mutuelle des diplômes, notamment professionnels.