Skip to main content

PARIS : Marion Maréchal dans le JDD : « Reconquête c’est …

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Marion Maréchal dans le JDD : « Reconquête c’est l’antidote au poison islamogauchiste de LFI » !

Dans son entretien avec Le Journal du Dimanche, Marion Maréchal revient sur les nombreuses attaques de la gauche morale dont elle est la cible et dont le seul objectif, est de museler sa parole et tordre le réel.

« Surtout, j’explique pourquoi nous devons prendre très au sérieux la menace que représentent les islamogauchistes de LFI qui sont le poison de la démocratie française.
 
Vous le retrouverez sur le site du Journal du Dimanche en cliquant ici.
  
Vous la trouverez également intégralement sous l’image ci-dessous ». Marion Maréchal.

 « Voter Reconquête, c’est choisir l’antidote au poison islamogauchiste ! »

A quoi ressemblera la dernière semaine de campagne européenne de Marion Maréchal ?

Aux 42 semaines de campagne précédentes ! Je continuerai à porter le projet d’une Europe au service de notre civilisation : qui protège ses frontières, qui nous arme et défend nos entreprises dans la guerre économique, qui soutient ses paysans, la natalité, qui préfère une écologie de l’adaptation, de l’innovation et de l’incitation, qui résiste face à l’islamisation du continent.

Dans cette campagne, LFI a fait le choix de draguer un électorat des banlieues. Comment expliquez-vous cette stratégie ?

Au fond, nous faisons le même constat : en France, il y a désormais deux peuples, et une civilisation islamique est progressivement en train de se substituer à la nôtre. LFI et Jean-Luc Mélenchon parlent de « créolisation » et trouvent ça formidable. Nous appelons ça le Grand remplacement et nous disons que c’est un drame. Ils voient dans ce remplacement une opportunité électorale, nous y voyons une menace vitale.

Vous voyez donc un calcul électoral y compris sur l’islamisation ?

Qui en doute ? Le grand basculement islamogauchiste de LFI s’est produit en 2019, lorsque Mélenchon et les siens ont marché aux côtés des islamistes. Et depuis, ça n’a jamais cessé ! On le voit aujourd’hui dans leur calcul électoral cynique et dangereux autour du conflit israélo-palestinien.

Vous pensez au drapeau palestinien à l’Assemblée ou encore à Rima Hassan ?

Quand Rima Hassan souffle sur les braises du ressentiment des Algériens envers la France, quand elle appelle à marcher sur l’ambassade d’Israël, à saboter TF1 et menace même l’Elysée, je suis pour ma part certaine d’une chose : ils savent très bien ce qu’ils font. Je considère que LFI est devenu le poison de la démocratie française. C’est un parti dangereux : l’agitation et la haine entretenues par LFI sont une menace pour la paix civile dans notre pays, pour les Français et en particulier pour nos compatriotes juifs bien sûr. Face à ce poison islamogauchiste, c’est Reconquête! qui est l’antidote. La défaite de Macron aux européennes est déjà largement acquise, en votant pour notre liste le 9 juin les électeurs de droite peuvent aussi battre Mélenchon et LFI !

Vous êtes sous le coup de plusieurs plaintes, après vos propos sur le Festival de Cannes et le prix d’interprétation féminine remis à une actrice transgenre. Vous assumez ?

Ces plaintes ne visent qu’un objectif militant : museler la parole et tordre le réel. Moi, j’assume de dire la vérité et décrire le réel. J’assume de ne pas me coucher devant la gauche morale, l’idéologie du genre et les activistes LGBT (que je ne confonds pas d’ailleurs avec les homosexuels qui vivent leur intimité sans en faire un étendard politique). Je refuse la déconstruction de tous nos repères, je refuse la confusion des sexes, je refuse l’effacement des femmes et des mères. Je refuse que mes deux filles grandissent dans un monde où plus rien n’a de sens.

Invitée mardi matin de la matinale de France Inter, vous avez été interrogée sur la différence entre votre vision de la famille et celle du Maréchal Pétain.Une « question bête, dingue et outrancière », selon vous. Faut-il privatiser le service public ?

Oui. En ce moment même, les Français remplissent leurs déclarations d’impôt. Ont-ils vraiment envie de continuer à payer pour un service public audiovisuel devenu le bastion de la gauche la plus caricaturale ? L’émission dont vous parlez est la matinale radio la plus écoutée de France : est-ce que la question de la famille, de la natalité, c’est-à-dire de l’avenir de notre pays, ne méritait pas mieux que ça ? Alors qu’une récente étude de l’Institut Thomas More démontre le biais politique évident dans l’audiovisuel public, que la directrice de France Inter déclarait elle-même dans Le Figaro voici un mois « Les faits, c’est que nous sommes une radio progressiste, et nous l’assumons », je pense en effet qu’il est grand temps que ces gens « assument » sans que les impôts des Français financent leur militantisme. On économisera 4 milliards d’euros !

Aujourd’hui, vous êtes entre 6 et 8 %. Vous êtes en concurrence avec Bellamy. Pourquoi les électeurs de droite devraient-ils vous choisir vous ?

Les électeurs de droite souhaitent-ils être trahis une énième fois par LR, dont les principaux dirigeants préparent des accords gouvernementaux avec les macronistes ou une candidature unique en 2027 ? Je parle de Gérard Larcher bien sûr, mais aussi de Valérie Pécresse que M. Bellamy a soutenueet avec qui il était encore en meeting cette semaine. Veulent-ils continuer avec un parti qui fournit des nouveaux ministres à Macron à chaque remaniement ? Veulent-ils voter pour un parti qui au niveau européen fait partie de la grande alliance cogérant l’Union européenne avec les socialistes et les macronistes, derrière von der Leyen ? Les électeurs de droite veulent-ils voter pour des candidates, en bonnes places sur la liste LR, comme Anne Sander ou Nathalie Collin, qui se sont affichées avec des organisations islamistes, ou pour Nadine Morano qui est favorable à la GPA ?
S’ils refusent tout cela, s’ils en ont assez des reniements et des compromissions, alors je leur propose de choisir des élus qui ne les trahiront pas, en votant pour la liste Reconquête! que je conduis.

Des rumeurs disent que vous pourriez rejoindre le RN. Après ce scrutin, continuerez-vous le combat politique chez Reconquête ou au RN ?

J’ai rejoint Eric Zemmour et Reconquête! pour bâtir la force de droite qui fait tant défaut aujourd’hui dans notre pays. Je n’ai pas changé d’objectif. Je veux offrir une alternative aux électeurs qui ne veulent plus des trahisons de LR mais ne se retrouvent pas dans le programme du RN, en particulier sur les questions économiques (nous refusons l’assistanat, dénonçons l’enfer fiscal et défendons le sérieux budgétaire), et souhaitent une réponse forte sur la menace civilisationnelle.

Voter pour notre liste, renforcer Reconquête! c’est voter pour un parti qui préfère les alliances avec la droite que la soumission à la gauche, c’est non seulement utile sur le plan européen – car nous allons jouer un rôle central à Bruxelles avec nos 17 alliés du groupe des Conservateurs – et indispensable dans la politique française.

En réalité, donner des élus à Reconquête! sera bien plus utile qu’un 35ème député européen RN. Voter pour notre liste le 9 juin, c’est faire un vote d’avenir pour la France.