Skip to main content

PARIS : Marc SANCHEZ, Secrétaire général du SDI : « Les d…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
11 Avr 2024

Partager :

PARIS : Marc SANCHEZ, Secrétaire général du SDI : « Les défaillances d’entreprises progressent encore, il n’est pas trop tard mais le temps presse »

Altarès a publié les chiffres des défaillances d’entreprises au premier trimestre 2024, lesquels marquent une nouvelle progression. 

En 12 mois, 60.000 entreprises ont saisi les tribunaux de commerce. Le nombre de défaillances au T1 2024 est le plus élevé des 10 dernières années. 

Marc Sanchez, Secrétaire général du SDI, commente : «Nous nous félicitions que le cabinet Altares, comme le souligne le SDI depuis de nombreux mois, ait fait émerger la dette Covid (Prêt Garanti par l’État et cotisations URSSAF reportées) comme l’une des causes désormais profondes qui entravent les entreprises. 
Cette dernière pèse très largement sur des TPE saines dans un contexte économique plus dégradé qu’attendu. 
Pour certaines d’entre elles, la situation s’aggrave encore du fait de contrats d’énergies bien au-dessus des prix de marché mais dont elles ne peuvent se défaire. 
Les pouvoirs publics n’ont pris conscience que récemment, malgré nos alertes, de la situation du terrain très éloignées des bénéfices records des entreprises du CAC 40. 
Pour nombre d’entreprises, il est déjà trop tard. Toutefois, beaucoup peuvent encore être sauvées par des mesures à court terme sur l’étalement du remboursement du PGE notamment. 
A plus long terme, nos échanges avec Bercy concernant le projet de loi sur la simplification, la prochaine réforme du marché du travail et le PLF pour 2025 devront permettre d’intégrer les conditions d’une nouvelle dynamique pour nos entreprises. Il n’est pas trop tard mais le temps presse
».