Skip to main content

PARIS : Maires et associations unis pour une journée dédi…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
21 Avr 2024

Partager :

PARIS : Maires et associations unis pour une journée dédiée a la citoyenneté et a la fraternité

Sous l’impulsion de l’Observatoire national de l’action sociale (Odas) et avec le soutien de l’association Empreintes citoyennes, une soixantaine d’organisations, dont la plupart des associations d’élus locaux (AMF, AMRF, APVF, Intercommunalités de France, Villes de France, Ville & Banlieue), les grandes fédérations associatives de la solidarité, de l’éducation populaire et de la protection civile avec notamment les sapeurs-pompiers…, se sont rassemblées pour prendre une initiative commune : faire du 25 mai prochain une « Journée nationale de la citoyenneté et de la fraternité ».

Après avoir été expérimentée depuis deux ans, cette journée sera désormais reconduite chaque année. Avec, nous l’espérons vivement, un suivi actif par les médias nationaux et locaux. Car leur contribution est décisive pour la réussite de la démarche.

Cette journée est organisée par les acteurs municipaux, avec le soutien de très nombreuses associations. Elle a pour but de valoriser les acteurs locaux et les initiatives citoyennes réalisées durant l’année écoulée, et de montrer toutes les possibilités d’engagement. Cette journée peut être également l’occasion de signer solennellement une « charte municipale de la citoyenneté et de la fraternité montrant l’intention des élus locaux de consolider durablement dans la commune, en lien étroit avec le mouvement associatif, liens sociaux et solidarités de proximité. (Voir dossier de présentation)

Certes, un peu partout en France, de nombreuses initiatives existent déjà à cet effet. Mais l’aggravation des défis à relever, sur le plan environnemental, social, sécuritaire… exige une beaucoup plus grande mobilisation de tous, et bien plus visible. C’est d’autant plus nécessaire que la situation actuelle peut s’avérer périlleuse pour la démocratie, avec l’accroissement de l’insécurité et de la violence, mais aussi de façon plus générale le repli sur soi ou sur une communauté. Dans une société de plus en plus fragmentée, il est donc urgent de réagir en donnant une forte impulsion au vouloir vivre ensemble, en valorisant l’engagement citoyen et en rappelant à tous l’importance des liens sociaux et des projets collectifs.

Un message d’espoir particulièrement important, car bien qu’il soit évident qu’une seule journée ne peut changer la société, ce mouvement peut permettre de révéler par son ampleur le souci de nos concitoyens et de leurs élus locaux d’agir plus activement contre l’indifférence et la défiance.

Informations et ressources sur jncf.fr