Skip to main content

PARIS : L’UDI engagée dans la liste « Besoin d&rsqu…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
7 Mai 2024

Partager :

PARIS : L’UDI engagée dans la liste « Besoin d’Europe »

La liste « Besoin d’Europe » conduite par Valérie Hayer comprend quatre représentants de l’UDI (dont deux dans les trente premiers candidats).

Nos candidats

Valérie Devaux

Adjointe au maire d’Amiens (60) et Conseillère départementale de la Somme, également professeur d’espagnol maîtrisant quatre langues.

Elle est engagée sur les questions d’éducation, de handicap, et d’insertion sociale.

James Chéron

Secrétaire national de l’UDI aux Affaires européennes, International Officer of ALDE Party, Maire de Montereau-Fault-Yonne (77), et Vice-président chargé des Lycées à la Région Île-de-France.

Son engagement sur les questions européennes et l’éducation est central dans ses missions.

Judith Dossemont

Conseillère municipale de Roquevaire (13), Conseillère départementale des Bouches-du-Rhône, Présidente de l’Adil 13 et attachée territoriale au Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Elle est engagée sur les questions de logement, de l’environnement et de sport.

Valérie Gonzo-Massol

Valérie Gonzo-Massol est Conseillère départementale de Haute-Savoie et Vice-présidente du SDIS 74, ancienne adjointe au maire d’Annecy chargée du handicap.

Elle est très impliquée sur les questions de solidarité et de lutte contre les violences intrafamiliales et faites aux femmes.

Le programme

Valérie Hayer a présenté, le 6 mai, les 48 propositions du projet de sa liste « Besoin d’Europe ». Le travail mené par notre mouvement depuis huit mois autour de Louis Giscard d’Estaing et James Chéron a été salué par nos partenaires. Au total, 18 de nos 27 propositions ont été retenues dans le projet commun de la liste dont 10 quasiment in extenso.

DÉFENSE

1/ Réussir le réarmement de l’Europe avec des budgets de défense à la hauteur des menaces et un Fonds européen de soutien aux industries de défense pour les développer (mesure 16 du projet UDI).

2/ Instaurer une Force de réaction rapide européenne pour des missions d’urgence, l’évacuation de ressortissants ou encore la protection de nos routes maritimes (mesure 15 du projet UDI).

ÉNERGIE

4/ Faire de l’Europe le premier continent à l’électricité décarbonée avec la sortie des énergies fossiles avant 2050 grâce au nucléaire et aux énergies renouvelables ; et en finir avec l’énergie russe d’ici 2025 (mesures 8 et 9 du projet UDI).

5/ Déployer l’énergie nucléaire dans les pays européens volontaires par des investissements massifs. L’Europe doit la financer activement et lancer un grand projet industriel de réacteurs et de compétences. La production doit tripler d’ici 2050. Il en va de notre avenir climatique et industriel (mesure 8 du projet UDI).

SÉCURITÉ INTÉRIEURE

6/ Établir un Conseil européen de sécurité intérieure et accroître la coopération des polices et services de justice contre le terrorisme, le trafic de drogue et la pédocriminalité (mesures 14 et 13 du projet UDI).

7/ Renforcer la lutte contre le terrorisme et l’islamisme radical en mutualisant les renseignements sur les individus radicalisés identifiés en Europe et en s’assurant qu’aucune subvention n’aille à des associations aux valeurs contraires aux nôtres (mesure 13 du projet UDI).

MAÎTRISE DE NOS FRONTIÈRES

8/ Mieux contrôler nos frontières. Appliquer les procédures de filtrage et d’enregistrement et accroître le nombre de garde-frontières et garde-côte européens jusqu’à 30 000 pour appuyer les Etats membres dans les contrôles et les expulsions (mesures 17 et 18 du projet UDI).

ÉCONOMIE ET ÉCOLOGIE

11/ Mettre en place un « Plan Europe 2030 » pour une écologie à l’européenne faite de croissance, de production et d’innovation par un choc d’investissements et de financements mobilisant 1 000 milliards d’euros d’investissements appuyés sur un emprunt commun de long terme adossé à l’épargne privée (mesure 4 du projet UDI sur le « Livret E européen »).

15/ Étendre la taxe carbone aux frontières à de nos nouveaux secteurs, comme l’automobile. À partir de 2026, le ciment ou l’acier importés, très polluants seront taxés (mesure 7 du projet UDI).

COMMERCE

21/ Imposer un bouclier commercial européen comprenant :

– des droits de douane automatiques et massifs en réponse à tout tarif douanier contre les entreprises européennes (mesure 2 du projet UDI proposant un OFAC européen pour assurer la réciprocité dans l’accès aux marchés) ;

– des « règles miroirs » pour que les produits importés respectent les mêmes règles que celles imposées à nos entreprises et nos agriculteurs (mesure 3 du projet UDI) ;

– et des « clauses de sauvegarde spéciales » pour stopper les négociations avec les pays ne respectant pas les accords de Paris sur le climat et de Montréal sur la biodiversité (mesure 5 du projet UDI). Pour ces raisons l’accord actuel avec le Mercosur sera abandonné.

SANTÉ

28/ Adopter une loi européenne pour relocaliser la production des médicaments stratégiques. Pour le pouvoir d’achat, comme lors de la Covid-19, des achats communs au sein d’une alliance européenne réduiront les prix (mesure 11 du projet UDI sur l’Agence européenne des médicaments).

OUTRE-MER

35/ Respecter la diversité de nos compatriotes et nos territoires ultramarins en plaçant les Outre-Mer au cœur de la stratégie. A chaque dossier, instaurer un « réflexe outre-mer » pour placer les Outre-Mer au centre des politiques européennes de solidarité (mesure 20 du projet UDI).

DÉMOCRATIE EUROPÉENNE

40/ Rendre les institutions européennes plus efficaces et démocratiques : majorité qualifiée (pour les sanctions, la fiscalité notamment) ; un droit simplifié pour les initiatives citoyennes et le droit d’initiative législative pour le Parlement européen (mesure 26 du projet UDI).

ÉDUCATION ET JEUNESSE

47/ Développer Erasmus pour tous les jeunes : en primaire (jumelages numériques dans toutes les écoles) ; au collège et au lycée (des séjours de mobilité de 1 à 4 semaines pour tous) ; pour le supérieur (un semestre d’échange dans toutes les formations) et pour les apprentis avec un grand tour des compagnons et des métiers d’excellence (mesure 22 du projet UDI, à l’initiative des UDI Jeunes).

48/ Instaurer un Pass Rail illimité pour faciliter et développer le recours au train pour les jeunes. Il s’appuiera sur le programme DiscoverEU dont bénéficient 100 000 jeunes chaque année (mesure 23 du projet UDI, à l’initiative des UDI Jeunes – le « Pass Jeunes Eurotransport »).