Skip to main content

PARIS : L’OCDE met à l’honneur le travail iné…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : L’OCDE met à l’honneur le travail inédit d’ESS 2024

Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 seront le plus grand événement jamais organisé en France.

Dès le départ, les organisateurs ont eu envie d’en faire un événement qui laisse bien plus que de bons souvenirs. L’un de leurs objectifs était de laisser un héritage durable sur l’économie sociale et solidaire – à travers le programme ESS 2024 porté par l’association Les Canaux .

Pour y parvenir, Paris 2024 a développé une stratégie d’achats responsables fondée sur cinq piliers : économie circulaire, neutralité carbone et préservation de l’environnement, innovation sociale, inclusion des personnes handicapées et création de valeur sur les territoires locaux. Dans le cadre de cette stratégie, la Société de Livraison des Travaux Olympiques (SOLIDEO) s’est engagée à fournir 10 % des heures de travail conventionnées aux demandeurs d’emploi souhaitant se réinsérer sur le marché du travail et à fournir 25 % des contrats aux PME et organismes de l’économie sociale et solidaire. C’est la première fois que de tels objectifs incluent des engagements en faveur de l’ESS.

Un programme innovant et ambitieux 

Depuis 2018, le Programme ESS 2024 , œuvre pour accompagner les organisations de l’ESS à remporter ces contrats. SSE 2024 a entrepris une étude approfondie de l’écosystème de l’ESS, identifiant plus de 6 000 entreprises et organisations et adaptant leurs capacités aux besoins des organisateurs. Le programme SSE 2024 leur fournit ensuite des informations ciblées sur les opportunités économiques liées aux Jeux et un soutien à leur réponse, y compris une formation et une assistance technique.

Dans le cadre de ce soutien, SSE 2024 s’est associé aux réseaux d’insertion, d’inclusion et d’emploi, ainsi qu’aux services de l’État et aux collectivités territoriales, pour faciliter la mise en réseau des entreprises afin de favoriser les réponses des consortiums aux appels d’offres. Les entreprises qui n’ont pas la capacité de répondre seules à un marché ont plus de chances de réussir lorsqu’elles unissent leurs forces, que ce soit avec d’autres entités de l’ESS ou celles de l’économie conventionnelle.

Simultanément, un effort important a été déployé pour aider les organisateurs des Jeux à mieux comprendre l’écosystème de l’ESS ainsi que les capacités et besoins uniques du secteur. SSE 2024 a identifié des marchés à fort potentiel pour les structures de l’ESS et recommandé des stratégies d’achats pour favoriser les entreprises ayant une expertise sociale et environnementale.

L’une des stratégies déployées a consisté à diviser les appels d’offres en contrats plus petits, permettant aux entreprises plus petites ou plus spécialisées de postuler, tout en ajoutant des clauses sociales et environnementales ou des critères d’évaluation avec un poids significatif en faveur des entreprises axées sur l’impact. Certains contrats de Paris 2024 ont même été réservés à des acteurs de l’insertion professionnelle ou du handicap, sur la base des recommandations de l’ESS 2024 .

LIRE LA SUITE

SOURCE : Toute l’actu d’ESS 2024.