Skip to main content

PARIS : Les COP régionales, un outil de mobilisation anim…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Les COP régionales, un outil de mobilisation animé au plus près des territoires

Le dérèglement climatique est une menace existentielle.

Ce sont des températures extrêmes qui deviennent la norme, des catastrophes naturelles qui se multiplient, un impact sur nos quotidiens, notre santé, la qualité de l’air et de l’eau. Ce sont aussi des bouleversements géopolitiques majeurs que nous touchons à peine du doigt.

La France est l’un des premiers pays à se doter d’une stratégie de planification écologique. Elle illustre la volonté du pays de s’investir de manière concrète et pérenne dans la transition écologique. La planification écologique : c’est un outil au service de la transition écologique, un accélérateur visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, la pression sur la biodiversité et la consommation d’eau, et à améliorer la qualité de vie des Français. En mettant en place cette stratégie, l’objectif est de permettre à chaque secteur et chaque acteur de savoir comment s’investir, à son échelle pour atteindre les objectifs environnementaux nationaux et ainsi répondre aux enjeux de la transition écologique.

Déjà engagées depuis plusieurs années, les baisses d’émissions s’accélèrent désormais. Ces bons résultats traduisent l’engagement du président de la République, du Premier ministre et de l’ensemble du Gouvernement, depuis 2017, et en particulier depuis 2022 avec le caractère unique et innovant de la méthode de la planification écologique, confiée par le président de la République au Premier ministre. La planification écologique a permis, avec la mobilisation de l’ensemble des ministères, d’aboutir à des résultats inédits en matière d’atténuation, la publication de tous les Plans et documents règlementaires sur l’ensemble des enjeux de la transition écologique et la mise en place de politiques publiques toujours plus ambitieuses, avec des moyens sans précédent.

UNE TRANSITION ÉCOLOGIQUE PAR TOUS ET POUR TOUS, AVEC UNE MOBILISATION SANS PRÉCÉDENT DE TOUS LES TERRITOIRES

Les COP régionales, un outil de mobilisation animé au plus près des territoires

La transition écologique est l’affaire de tous, pas seulement de l’État mais aussi de tous les territoires, et de tous les citoyens. C’est pourquoi, dans la suite du travail de planification écologique mené à l’échelle nationale, une démarche a été engagée dans chaque région, dans chaque territoire, sous la forme de Conférences des parties régionales (COP) associant tous les acteurs impliqués dans la transition écologique. Car chaque territoire est différent, en matière de trajectoires, de besoins et d’objectifs, il est essentiel de travailler à l’échelon local.

Les COP régionales, co-animées par les préfectures de Région et les conseil régionaux, animent la territorialisation de la planification écologique par les territoires eux-mêmes, avec une majorité de collectivités territoriales impliquées.

Amorcées en novembre 2023, 16 COP ont été lancées dans la quasi-totalité des territoires à fin mai 2024 (à l’exception de Guyane et Mayotte). Parce qu’elles constituent un nouveau canal efficace de discussion entre l’État et les collectivités, elles suscitent une dynamique importante de toutes les parties prenantes, qui démontre une réelle appropriation locale du processus en région et au niveau infrarégional.

La conférence des parties locales est annuelle et compte 4 étapes :

Établir un diagnostic partagé du territoire ;

construire un débat au sein du territoire régional autour de l’identification des efforts à fournir dans chacun des secteurs pour définir les actions et projets à lancer ou amplifier pour chaque année ;

 identifier à l’échelle des territoires infra régionaux les actions prioritaires à mener ;

 établir puis actualiser la feuille de route régionale à 2030 qui matérialisera le choix des engagements pris par les territoires par secteur.

À l’issue de cette première année, les COP auront établi un état des lieux partagé du territoire qui a mobilisé la majorité des collectivités territoriales, un plan d’action cohérent et qui couvre les thématiques clés identifiées lors du diagnostic, et les priorités futures à traiter lors des éditions suivantes. La finalisation des plans d’action régionaux, attendue à la rentrée, sera de nouveau l’occasion de rendezvous en région.