Skip to main content

PARIS : Les 5 candidats « Les Centristes » avec François-…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Les 5 candidats « Les Centristes » avec François-Xavier Bellamy

La liste des candidats.

8 ème place

Nathalie Colin-Oesterlé

59 ans

Députée européenne sortante (PPE) – Conseillère municipale et métropolitaine de Metz (57) « Déjà engagée en 2019 sur la liste de François-Xavier Bellamy, après un mandat de Députée européenne, j’ai pu mesurer le travail réalisé par notre délégation sur des sujets essentiels qui touchent à notre souveraineté. Je souhaite poursuivre mon engagement auprès de François-Xavier Bellamy pour une Europe utile. Durant ce mandat, j’ai notamment été rapporteure sur les pénuries de médicaments et j’ai pu porter au Parlement européen des idées concrètes pour améliorer l’accès aux soins des citoyens européens. Beaucoup d’avancées majeures ont été réalisées, grâce au travail de notre délégation française du PPE, mais il reste beaucoup à faire, notamment pour la santé des européens mais aussi pour la protection de notre environnement ! » Mon souvenir européen marquant : Le travail que j’ai mené en tant que négociatrice de la première directive européenne visant à lutter contre les violences faites aux femmes. Malheureusement, mon appel d’il y a quelques semaines pour tenter d’inclure le viol dans cette directive n’a pas été entendu. J’ai, en vain, attendu le soutien de Manon Aubry, qui critique les élus « de droite » du PPE, comme celui de Raphaël Glucksmann ou de Valérie Hayer, qui sont les champions pour nous donner des leçons de féminisme. Un acte manqué pour des millions de victimes…

35ème place

Laurent Caillaud

55 ans

Conseiller municipal de La Roche-sur-Yon (85) de 2001 à 2014 & Conseiller régional des Pays de la Loire délégué au commerce et à l’artisanat de 2015 à 2021 « Il faut porter leurs voix à Bruxelles et Strasbourg notamment pour simplifier les réglementations et défendre nos libertés. » Mon souvenir européen marquant : La chute du mur de Berlin, victoire de la liberté et de la paix liée à la construction européenne et la capacité de l’Europe à dépasser sans violence 50 ans de rideau de fer et intégrer et permettre de développement des anciens « pays de l’est » communistes.

54 ème place

Camille Margueritte

 42 ans

 Conseillère communautaire de l’Agglomération du Cotentin et conseillère municipale de Cherbourgen-Cotentin (50) « Engagée depuis 2013 dans la vie politique, je poursuis mon engagement en intégrant la liste européenne Les Centristes / Les Républicains afin de construire une Europe forte permettant à la France d’être libre. » Mon souvenir européen marquant : le BREXIT, une catastrophe pour le Royaume-Uni

55ème place

Vincent Léglantier

37 ans

Conseiller municipal et communautaire de Sézanne (51) Vigneron, Secrétaire-général de l’Association Nationale des Elus de la Vigne et du Vin (ANEV), administrateur du Syndicat Général des Vignerons (SGV), délégué de la Confédération Nationale des producteurs de vins et eaux de vie de vin à Appellations d’Origine Contrôlées (CNAOC) « Je tenais à être candidat à cette élection afin de représenter mon territoire bien sûr, mais aussi le monde viticole, dans lequel je suis fortement investi, dont chacun connait l’importance économique, culturelle et sociale pour notre pays au sein de la seule liste capable de défendre l’ensemble des filières agricoles françaises et européennes. » Mon souvenir européen marquant : Ma première visite du Parlement européen, en 2015, durant laquelle j’ai pu comprendre le rôle et l’importance de cette institution et toute la nécessité d’y envoyer des gens compétents, qualifiés et travailleurs, à l’image des personnalités composant la liste menée par François-Xavier Bellamy afin de travailler à construire une France forte et attractive au cœur d’une Europe puissante et unie.

52 ème place

Béatrice Prieur

 47 ans

 Présidente du Syndicat de la Propriété Privée Rurale des Landes (SDPPR40) et Présidente du Syndicat de la Propriété Privée Rurale des Pyrénées-Atlantiques (SDPPR64) ainsi que d’autres engagements bénévoles. « J’ai voulu intégrer la liste européenne Les Centristes / Les Républicains car l’Europe est dans mon ADN, au cœur de mon ADN centriste ! » Mon souvenir européen marquant : L’élection de Simone Veil en tant que première présidente du Parlement européen, élue au suffrage universel, en 1979 : symbole de la réconciliation francoallemande et aussi un objet auquel je suis attachée, un porte-clé de famille représentant l’Europe des 6.