Skip to main content

PARIS : Législatives 2024. « Le Rassemblement National n&…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Législatives 2024. « Le Rassemblement National n’est pas prêt à diriger », fustige Gabriel Attal

Europe 1 Matin – 8h10 – « La Grande interview » par Laurence Ferrari.

Le Premier ministre Gabriel Attal était l’invité de La Grande interview. Au micro de Laurence Ferrari, le locataire de Matignon s’est dit préoccupé à l’idée de voir Jordan Bardella, président du Rassemblement national, le remplacer après les élections législatives.

« Le RN n’est pas prêt à gouverner », a-t-il assuré.

Après le Nouveau Front populaire et la majorité présidentielle, au tour du Rassemblement national de présenter ses principales mesures en cas de victoire aux élections législatives anticipées. Jordan Bardella appelle depuis plusieurs jours les Français à lui donner une majorité absolue à l’Assemblée nationale, pour pouvoir mener à bien son programme.

Des changements de programme critiqués par Attal

Parmi les mesures déjà annoncées : la baisse de la TVA sur l’énergie mais aussi la probable abrogation de la réforme des retraites. Mais le prétendant au siège de Matignon a prévenu que sans majorité absolue, il lui sera très difficile d’appliquer ses mesures phares.

« On a vu ces dernières semaines que la façade du Rassemblement national, construite pour se présenter comme le parti du pouvoir d’achat des Français, est en train de s’effondrer », juge sur le plateau de La Grande interview, Gabriel Attal.

« Ça fait des années qu’ils nous disaient qu’ils étaient le parti du pouvoir d’achat, qu’il y avait des mesures essentielles qui seraient prises dès leur élection s’ils venaient à être élu, comme la suppression de la TVA sur les produits de première nécessité, la baisse de l’impôt sur le revenu ou même sa suppression pour les moins de 30 ans. Ces mesures-là, tout d’un coup, elles ont disparu », poursuit l’actuel Premier ministre.

« Ça se prépare de gouverner le pays »

Jordan Bardella multiplie les déclarations pour rassurer les acteurs économiques, quitte à contredire ses propositions. Ainsi, la suppression de la TVA a été renvoyé à un second temps, tandis que l’abrogation de la réforme des retraites se ferait au plus tôt, à l’automne.

« Le RN n’est pas prêt à gouverner. Ça se prépare de gouverner le pays, d’être au gouvernement. Or, on a vu le programme du parti s’effondrer jour après jour ces dernières semaines ». Et le fait que Jordan Bardella demande une majorité absolue, ça confirme, selon moi, qu’ils ne sont pas un parti de gouvernement, mais un parti d’opposition qui n’est pas prêt à gouverner », conclut Gabriel Attal.

europe1.fr

https://www.europe1.fr/politique/legislatives-2024-le-rassemblement-national-nest-pas-pret-a-diriger-fustige-gabriel-attal-4254427

Retrouvez toutes les actualités d’Europe 1 sur la plateforme presse.europe1.fr