Skip to main content

PARIS : Léa BENOIST, Manager SOC chez I-TRACING

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
17 Mar 2024

Partager :

PARIS : Léa BENOIST, Manager SOC chez I-TRACING

I-TRACING, spécialiste français accompagne plus de 400 entreprises à l’international dans leurs risques cyber, tient à souligner l’importance de ses collaboratrices dans l’évolution de la société en mettant en avant le parcours de l’une d’entre elles.

Selon l’étude “More Women in Tech” de McKinsey, le secteur ne compte que 22 % de femmes en 2022 au sein des 27 pays de l’Union Européenne. Parmi ses équipes, I-TRACING compte 22,13 % de femmes et 18 % de ses effectifs sont des femmes ingénieures expertes dans l’un des domaines adressés par I-TRACING (Cyberdéfense, IAM, sécurité du cloud…) qui participent quotidiennement au rayonnement du savoir-faire de la société.

Léa BENOIST, Manager SOC (Security Operations Center) au sein de la société raconte :

« Depuis très jeune je porte un intérêt tout particulier à tout ce qui touche à l’informatique et aux jeux vidéo. Afin de transformer cet intérêt en quelque chose de plus concret, c’est assez naturellement que je me suis dirigée vers un bac S afin de pouvoir poursuivre ensuite en cursus informatique. Si dans mon lycée la part homme/femme était assez équilibrée, j’ai rapidement constaté que ce n’était plus du tout le cas à l’université et que nous étions très peu de femmes dans ma promotion.

En 2018, j’ai rejoint I-TRACING en tant qu’Analyste SOC, avant de passer Lead Analyste 3 ans plus tard puis, depuis quelques mois, Manager SOC. J’ai toujours ressenti que j’étais dans un environnement bienveillant où mes pairs attachent de l’importance à l’égalité des chances.

Aujourd’hui, avec l’aide de 2 analystes que j’encadre, j’assure la sécurité des Systèmes d’Information d’un acteur de l’assurance pour lequel nous surveillons quotidiennement l’ensemble du SI et veillons à ce que les événements de sécurité soient correctement identifiés, analysés et, si besoin, remédiés en cas d’incidents de sécurité avérés.

Que ce soit envers mes collaborateurs ou mes clients, être une femme n’a pas d’incidence dans les relations. Chez I-TRACING, j’ai trouvé un environnement qui ne juge pas en fonction du genre, mais valorise plutôt l’engagement et la compétence. C’est ici que j’ai compris que mes compétences en cybersécurité étaient reconnues et mes idées écoutées. J’ai aussi été soutenue pour demander et obtenir les opportunités que je méritais. Il n’y a donc aucune raison à ce qu’une femme ne puisse pas réussir dans la cybersécurité, il faut juste veiller à se faire confiance et être indulgente envers soi-même. »

« Chez I-TRACING nous comptons plus de 23 % de femmes dans les fonctions de management et 33 % au sein de notre comité de direction. Beaucoup d’idées reçues desservent le secteur et c’est notre rôle, en tant qu’acteur majeur, d’agir afin de faire bouger les lignes. Les compétences n’ont rien à voir avec le genre ! », ajoute Théodore-Michel VRANGOS, Président d’I-TRACING.

A propos d’I-TRACING :

I-TRACING est un pure-player français des services de cybersécurité qui accompagne plus de 400 entreprises leaders à travers le monde, dont 35 acteurs du CAC 40.

De l’anticipation proactive des menaces à la mobilisation ultra-réactive de ses équipes en cas d’attaque,I-TRACING propose une gamme complète de services de cybersécurité allant du conseil à l’intégration, aux services managés, SOC et CERT Follow The Sun 24/7.

En tant que partenaire de confiance, I-TRACING donne aux organisations les moyens de se développer à la hauteur de leurs ambitions digitales et peut compter sur l’engagement de ses 600 experts en France, en Suisse, en Grande-Bretagne, à Hong Kong, au Canada, en Chine et au-delà.

I-TRACING réalise un CA de 115 millions d’euros en 2023 et est détenu par ses fondateurs et managers ainsi que par les fonds d’investissement Eurazeo et Sagard NewGen.

Pour en savoir plus : www.i-tracing.com