Skip to main content

PARIS : Le sport avant les jeux, l’olympisme à l’heure de…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
20 Avr 2024

Partager :

PARIS : Le sport avant les jeux, l’olympisme à l’heure de Balzac

Pleinement engagés pour les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, les musées et sites de la Ville de Paris prennent part à cet événement planétaire en proposant au public des parcours « Art sport » au sein de leurs collections, des expositions thématiques, des cartes blanche à des artistes et de nombreux rendez-vous et événements culturels dans le cadre de l’Olympiade Culturelle.

Le sport avant les jeux – l’olympisme à l’heure de Balzac

Parisiennes et Parisiens n’ont pas attendu la restauration des Jeux Olympiques par le baron Pierre de Coubertin pour découvrir les joies du sport. Dans la première moitié du XIXe siècle, l’exercice physique devient un loisir. On joue encore sur les ChampsÉlysées à la longue paume, l’ancêtre du tennis, mais cette époque est surtout marquée par l’apparition des piscines (des baraques en bois implantées dans la Seine), l’ouverture de salles d’escrime, de bâton ou de boxe.

L’équitation se pratique aux Tuileries ou dans le bois de Boulogne, on régate sur la Seine… Quel rapport entre les performances présentées par Honoré Daumier ou Gavarni et celles des athlètes qui se disputent aujourd’hui les médailles? Le visiteur jugera si la première devise des Jeux Olympiques «citius, altius, fortius» (plus vite, plus haut, plus fort) s’applique aux Parisiennes et Parisiens quand ils s’adonnent à leurs loisirs.

Maison de Balzac 27 mai – 22 septembre 2024 (Gratuit)