Skip to main content

PARIS : Le point sur la stratégie recherche et développem…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
29 Mar 2024

Partager :

PARIS : Le point sur la stratégie recherche et développement de l’ADEME

Chaque trimestre, retrouvez l’avancée de la stratégie R-D de l’ADEME. Focus sur le Parc Dynamiques sociales et économiques territoriales.

Où en sommes-nous ?

La stratégie R-D 2021-2027 de l’ADEME vise notamment à encourager l’émergence des projets dits de « recherche action participative » et le passage à l’action. Cette orientation tient compte des acquis du dispositif expérimental de recherche participative de coconstruction des connaissances CO3 qui a montré l’apport de l’intermédiation à la coconstruction des connaissances pour la transition écologique et solidaire.

Les actions lancées pour le déploiement de cette stratégie R-D intègrent également les enseignements issus de l’appel à projets de recherche TEES dédié aux sciences humaines et sociales et de l’expérimentation menée en 2021 avec la Boutique des sciences, qui a préfiguré la mise en oeuvre des relais locaux.
Notre objectif est d’accompagner chercheurs et acteurs de la société civile, pour identifier ensemble, les enjeux et questions liées à la transition écologique que la recherche peut contribuer à éclairer. Soutenir l’émergence et la réalisation de projets de recherche mobilisant différentes formes de savoirs, empiriques et scientifiques, contribue à ce que chacun soit acteur des décisions et du déploiement des solutions.

Ils nous expliquent

Pouvez-vous nous dire quel est l’objectif de cette stratégie ?

Anne Varet Un des enjeux de la stratégie R-D de l’ADEME est de faire émerger et d’accompagner des projets de recherche coconstruits entre chercheurs et acteurs socio-économiques répondant aux enjeux de la transition écologique. Nous souhaitons, en cohérence avec notre fort ancrage territorial et nos actions de terrain, mobiliser les collectivités, associations et entreprises dans des dialogues avec les chercheurs au plus près du terrain, au coeur des territoires. Nous travaillons ainsi avec des acteurs déjà engagés dans cet accompagnement du dialogue Sciences Société : en Hauts-de-France avec la Boutique des sciences de l’université de Lille, en Provence-Alpes-Côte d’Azur avec l’association Air Climat qui porte le GIEC local appelé « GREC-Sud » et avec l’Université de Strasbourg en cohérence avec son projet d’Open Science University (OPUS). Favoriser l’hybridation des savoirs est sans doute une des clés pour déployer une transition écologique juste.

Quel est votre regard sur cette stratégie ?

Sylvain Waserman C’est bien le rôle de l’ADEME que de créer des liens entre société civile, entreprises, collectivités territoriales. En cohérence, notre stratégie recherche mobilise à leurs côtés ces chercheurs qui travaillent à préparer le monde de demain. Ce que nous voulons, c’est créer des ponts, des passerelles, entre les problématiques concrètes de nos concitoyens (des chefs d’entreprise, des collectivités, des élus) et des solutions que peuvent apporter expertise et science. Nous avons un enjeu commun : construire ensemble des chemins désirables pour chacun d’entre nous vers une société neutre en carbone et respectueuse de notre environnement.

Quelles sont vos priorités de recherche dans les territoires ?

AV Nous avons défini quatre enjeux verrous au déploiement de la transition écologique : la pluralité des impacts, parfois antagonistes ; les multiples gouvernances à différentes échelles ; la nécessaire articulation entre aménagement du territoire et planification territoriale ; et enfin, objet de cette lettre, l’émergence, souvent locale, de nouveaux modèles économiques et sociaux. Ces enjeux sont abordés au sein des Programmes d’actions de recherche concertés (PARC), qui visent à offrir dans la durée un cadre d’échange et de coopération entre chercheurs et acteurs des territoires pour identifier les questionnements de recherche prioritaires et faciliter la capitalisation des connaissances acquises.
En action

Le PARC Dynamiques sociales et économiques territoriales a aujourd’hui quatre axes de recherche prioritaires :

appréhender le rôle du territoire dans l’émergence, la viabilité et la pérennité des dynamiques sociales et économiques (axe 1) avec un focus sur le rôle de l’action publique locale (axe 3) ;
comprendre les conditions de pérennité des dynamiques (modèles économiques, cadres juridiques, conditions et formes de la coopération entre acteurs, etc.) (axe 2) ;
évaluer la contribution des dynamiques sociales et économiques au projet de transition écologique du territoire (axe 4).

SOURCE : ADEME RECHERCHE