Skip to main content

PARIS : « Le multicolore, pop up play polychrome », par A…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
6 Mai 2024

Partager :

PARIS : « Le multicolore, pop up play polychrome », par Art et Sport

Si le sport est considéré comme une activité éminemment populaire, l’art contemporain est parfois trop souvent perçu comme élitiste.

Cette opposition est cependant superficielle, car l’art et le sport partagent un même ressort qui est celui de la passion. L’un et l’autre sont tous deux des intensificateurs d’émotion. Ils sont marqués par une même diversité de pratiques et offrent de multiples formes d’expression.

Par conséquent, Art et Sport est une manifestation qui vise à la rencontre entre ces deux mondes en proposant une exposition plurielle sur l’ensemble du territoire français. Il s’agit d’investir dans chaque région de France et en outre-mer une infrastructure ou un événement sportif pour aller à la rencontre d’un public souvent éloigné des musées et des centres d’art. En s’appuyant sur les collections des 22 Fonds Régionaux d’Art Contemporain de France – qui fêtent cette année leurs 40 ans d’existence -, Art et Sport souhaite participer à la démocratisation de la création actuelle en offrant des expériences esthétiques variées dans un contexte inhabituel.

Stade de football, piscine, boulodrome, skate-park, etc. sont autant de lieux qui deviendront, le temps d’une exposition, un nouveau terrain de jeu.

L’association des couleurs à l’art semble évidente tant elles apportent une expressivité unique à toute création visuelle. Historiquement, cette exubérance chromatique peut rappeler une époque spécifique : les années 1980, dites aussi période postmoderne qui coïncide avec la création des Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC) en France et marque un tournant par rapport à l’approche moderniste plus radicale.

Durant la décennie précédente, l’art conceptuel avait dominé, cherchant à éliminer toute notion de beauté et de séduction jugée superficielle. Le « retour à la couleur » a alors symbolisé un éloignement de cette rigueur antiesthétique, qui visait à dépouiller une œuvre d’art de tout aspect charnel. Le multicolore a refait surface, embrassant l’éclectisme du capitalisme tardif qui n’avait plus honte du décoratif.

Des œuvres vivement colorées et éclatantes sont apparues en nombre, affirmant que l’art n’avait pas abandonné toute dimension ornementale. Les variations chromatiques sont devenues un moyen d’explorer et de commenter la diversité des goûts et des préférences artistiques. Aujourd’hui, ces débats semblent lointains. Et la vision éclectique de l’art parait prévaloir sur une approche critique et désesthétisée. Actuellement, presque tout peut être considéré comme une expression artistique, dans un contexte où le jugement s’est démocratisé avec les réseaux sociaux. Si cet élargissement peut être observé avec bienveillance, cela a cependant entraîné une certaine indétermination dans notre façon d’appréhender l’art et a créé un seuil d’incertitude où nous nous trouvons tous désormais.

Pour le meilleur souvent, mais quelquefois pour le pire. Reste que la polychromie peut être perçue comme l’affirmation méta d’une hétérogénéité plastique et devenir elle aussi porteuse d’une certaine réflexivité. Le thème du multicolore a été choisi en écho aux voies colorées emblématiques des murs d’escalade.

Mulhouse

Climbing Center

Le multicolore

Pop up play polychrome

Du 15 mai au 30 juin

SOURCE : Art et Sport, 13 expositions dans 13 villes de France produites par GrandPalais RMN