Skip to main content

PARIS : Le marché locatif en berne, celui de l’investisse…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Le marché locatif en berne, celui de l’investissement au beau fixe

Selon le cabinet EOL, le ralentissement du marché locatif de l’immobilier logistique se confirme avec un peu plus d’1 million de m² placés (-47% vs S1 2023) pour 38 transactions sur les six premiers mois de l’année (vs 85 au S1 2023).

Sur ces 38 transactions, 7 concernent des extensions de bâtiments logistiques existants. « La tranche de surface des bâtiments de 10.000 à 20.000 m² demeure la plus dynamique, avec deux tiers des deals réalisés ce semestre pour ce segment de surfaces », analyse Jean-François Mounic, Directeur Général EOL. Les transactions XXL de plus de 50.000 m² concentrent quant à elles un tiers du volume placé.

Le Top 3 des régions est constitué dans l’ordre par le Centre-Val de Loire, les Hauts-de-France, et l’Ile-de-France. Ces trois régions totalisent les deux tiers de la surface placée. Les prestataires logistiques restent les grands acteurs du marché, ils représentent à la fois la moitié des transactions et la surface placée. « Il est intéressant de noter que ces prestataires sont aussi bien des grands groupes que des PME/ETI. Autre fait notable sur la période, un quart de la surface placée émane d’acteurs de la distribution », indique Jean-François Mounic. Les valeurs locatives sont plutôt stables avec toujours des disparités géographiques. L’ILAT affiche une hausse de +5,09% sur un an selon les dernières données INSEE. Le taux de vacance est comparable au premier trimestre.

Il s’établit à 6,2% en France fin juin. 34 projets de développement en blanc sont recensés, un nombre en hausse par rapport au 1er trimestre. Les projets de développement sont toujours contraints par différents facteurs : la pénurie de foncier et le ZAN, les coûts de financement, le cadre réglementaire et le contexte politico-économique actuel. Le marché de l’investissement en immobilier logistique est quant à lui plus vigoureux, avec près de 1,2 milliards d’euros investis au 1er semestre 2024, un volume en hausse de 67% comparé aux 698 millions investis au 1er semestre 2023.

De nombreux portefeuilles importants ont été cédés récemment et plusieurs autres sont en cours de commercialisation ce qui devrait amplifier la reprise du marché au 3ème trimestre. Le taux prime observé pour les entrepôts logistiques est stable depuis plusieurs mois et s’établit à 5% (5,3% pour la messagerie, et 6% pour l’activité). La logistique demeure une classe d’actifs privilégiée par les investisseurs. JPG

SOURCE : Vidéo-News n°1108.