Skip to main content

PARIS : Le laboratoire Nicolas confie ses flux logistique…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
26 Avr 2024

Partager :

PARIS : Le laboratoire Nicolas confie ses flux logistiques au groupe Sterne

Le laboratoire Nicolas confie ses flux logistiques au groupe Sterne pour les courses supérieures à 30 Km autour de ses installations.

Une collaboration qui lui a permis de se déployer au-delà du département mosellan pour garantir à ses dentistes partenaires une livraison de leurs commandes en J+1 avant 9.00. Basé à Saulny en périphérie de Metz, le laboratoire Nicolas compte une dizaine de salariés. Il totalise environ 3.000 commandes par an et collabore avec plus d’une trentaine de cabinets dentaires de Luxembourg jusqu’à Nancy, en passant par la Haute-Marne et les Vosges.

Le secteur du dentaire ne laisse pas de place aux aléas de temps. En effet, un retard de commande a des répercussions sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Les flux logistiques s’opèrent donc majoritairement en flux tendus et la ponctualité est de mise pour garantir à chacun une bonne gestion du temps. Pour le laboratoire messin, Sterne livre environ 1.000 colis par an, et un volume équivalent en Reverse Logistics. Avec une majorité de courses dites « à l’appel », le spécialiste des livraisons premium bas carbone ramasse quotidiennement les colis entre 17.00 et 17.30 pour les acheminer avant l’ouverture des cabinets dentaires, ou du laboratoire lorsqu’il s’agit des flux retours, le lendemain matin.

« Au-delà des visées de développement que nous permet notre partenariat avec Sterne, cette collaboration nous apporte une réelle sérénité. En prenant en charge notre logistique longue distance, les équipes de Sterne fournissent une continuité de service à nos clients, garantissant ainsi une ponctualité primordiale dans notre métier. En cas d’aléas, les équipes de suivi sont disponibles et réactives pour nous tenir informés en temps réel de la localisation de nos produits. Cette qualité relationnelle est vraiment appréciable dans notre métier qui ne laisse aucune place à l’approximatif », témoigne Nicolas Bortot, cofondateur du laboratoire Nicolas. JPG

SOURCE : Vidéo-news n°1066