Skip to main content

PARIS : Le Grand Concours de sculptures paille et foin à …

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Le Grand Concours de sculptures paille et foin à Valloire du 25 au 30 juin 2024

Du 25 au 30 juin 2024, Valloire devient un théâtre de l’art éphémère, où la paille et le foin deviennent les nouveaux matériaux de sculpteurs virtuoses.

Exit donc le marbre, le bois, ou le bronze, ici la sculpture sera nature ou ne sera pas. Sur la route légendaire du col du Galibier, douze sculptures monumentales s’élèvent, fruits du talent et de l’imagination débordante d’artistes venus des quatre coins du monde pour cet événement unique. Les chiffres sont vertigineux : six cents kilos de foin, quatre cents kilos de paille, pour créer des œuvres qui, bien que gigantesques, semblent défier la gravité avec une élégance inattendue.

Une vingtaine d’artistes virtuoses venus du monde entier ont rivalisé d’imagination et d’inventivité pour concevoir des pièces immenses culminant parfois à plus de 6 mètres de haut ! Une discipline artistique qui exige une certaine adresse… Un jury composé de représentants de la station, d’artistes et de sculpteurs, distingue au terme de 5 jours et demi jours de compétition les plus belles créations tandis que le public, invité à participer à cette folle aventure, a la lourde tâche de décerner un Prix du Public.

Animaux géants, visages monumentaux, créatures enchantées et structures démesurées… Des œuvres surdimensionnées aux noms bien énigmatiques envahissent une nouvelle fois les terres savoyardes de Valloire à l’occasion de la 13e édition du Concours international de Sculptures sur paille et foin. Après une semaine de concours, les œuvres qui ont concouru restent exposées à Valloire jusqu'à la fin de l’été. Grâce à ces initiatives peu ordinaires, Valloire peut se targuer d’un bien joli surnom, celui de capitale mondiale de la sculpture éphémère !

Cet été, Valloire, nichée au cœur des majestueuses Alpes françaises, devient un théâtre de l’art éphémère, où la paille et le foin deviennent les nouveaux matériaux de sculpteurs virtuoses. Exit donc le marbre, le bois, ou le bronze, ici la sculpture sera nature ou ne sera pas. Sur la route légendaire du col du Galibier, douze sculptures monumentales s’élèvent, fruits du talent et de l’imagination débordante d’artistes venus des quatre coins du monde pour cet événement unique. Les chiffres sont vertigineux : six cents kilos de foin, quatre cents kilos de paille, un arsenal de chevrons, fers torsadés et grillages pour des sculptures qui peuvent atteindre jusqu’à six mètres de hauteur… Pendant six jours, ces artistes ont taillé, assemblé et entremêlé ces éléments pour créer des œuvres qui, bien que gigantesques, semblent défier la gravité avec une élégance inattendue.

Tout l’été, le site des Verneys, à seulement trois kilomètres du centre de Valloire, se transforme en une galerie à ciel ouvert où les sculptures géantes se fondent dans le paysage alpin, lors d’une exposition majestueuse et gratuite.

Qui sont les participants de l’édition 2024 ?

En déambulant parmi ces sculptures géantes, on ne peut s’empêcher de s’émerveiller devant l’ingéniosité et l’habileté des artistes, capables de transformer des matériaux humbles en œuvres d’art majestueuses. Chaque pièce, éphémère par nature, incarne un moment de poésie et de réflexion sur la beauté transitoire de nos existences.

L’édition 2024 du concours promet d’être particulièrement remarquable. Voici nos coups de cœur :

« Kai Kai Treng Treng, The Force of Nature » par Gabriel Adrian Pinero et Herman Maurizio Opazo Molina (Argentine), évoque les forces élémentaires de la nature. Les artistes argentins capturent l’essence des mouvements naturels, traduisant en foin et en paille des concepts abstraits de force et de fluidité. Cette œuvre rappelle la puissance incommensurable de la nature, à la fois créatrice et destructrice.

Les sculpteurs belges Maxime Van Besien et Pascal Veuillet présentent « Une Danse Eternelle », une composition audacieuse explorant le thème de la perpétuité du mouvement. Les formes fluides et les torsions dynamiques de la paille et du foin suggèrent une danse sans fin, une chorégraphie intemporelle défiant les lois de la gravité. Cette œuvre est une célébration de la continuité et de l’éternité, capturée dans un instant figé.

Ross et Marites Baisas des Philippines nous offrent « The Last ROARRR!!! »,une sculpture imposante capturant le dernier rugissement d’une créature mythique. Avec un réalisme saisissant, ils insufflent une vitalité brute dans leur création, chaque fibre de paille et de foin contribuant à une représentation vibrante et expressive. Ce « dernier rugissement » évoque un moment de défiance et de force ultime, un cri de l’âme face à l’inévitable.

L’œuvre ukrainienne « Haute Couture » de Bogdan Kutsevych et Francisco Calvillo marie l’élégance intemporelle de la mode et l’art de la sculpture. Les matériaux rustiques de la paille et du foin sont transformés en une œuvre raffinée, évoquant des silhouettes graciles et sophistiquées rappelant les créations des maisons de haute couture. Les artistes jouent habilement avec les textures et les formes pour créer une œuvre à la fois rustique et élégante.

Pablo Gonzalez et Maxime Le Ponner de France nous plongent dans les profondeurs infernales avec « Abyssos Infernalis ». Inspirée par les abysses, cette sculpture invite le spectateur dans un univers sombre et mystérieux. Les artistes utilisent les matériaux à leur disposition pour créer une atmosphère oppressante, évoquant les ténèbres insondables et les créatures mythiques des profondeurs. Les détails minutieux et la complexité de l’œuvre appellent à une exploration introspective de l’inconnu.

Les sculpteurs finlandais Ekaterina Kuklina et Egor Kuklin proposent « Never Give Up », une œuvre empreinte de résilience et de détermination. Cette sculpture représente une figure en lutte, émergeant triomphalement des matériaux de paille et de foin. C’est une ode à la persévérance humaine, capturant l’essence de la volonté de surmonter les obstacles.

Ces œuvres, visibles tout l’été aux Verneys, incarnent non seulement des exploits techniques impressionnants mais aussi des témoignages de la diversité des expressions artistiques à travers le monde.

Plus d’informations

Voici le programme pour le jour du concours : 

Du 25 juin au 29 juin: Venez soutenir les sculpteurs et suivez l’évolution des sculptures tout au long de la semaine  !

Samedi 29  juin à partir de 18h30 : Concert sur le site des sculptures. . Buvette proposée par le Pic Sonne.

Dimanche 30 juin : Pour des raisons de sécurité, le site est interdit au public de 8h à 13h. (fin du concours 12h)

De 10h à 13h : Vote pour le prix du public et le prix des jeunes à l’Office de Tourisme

De 13h à 16h30 : Vote pour le prix du public et le prix des jeunes sur le site des sculptures

A partir de 16h : Buvette proposée par le Pic Sonne

A 17h30 : remise des prix du concours sur le site des sculptures

HAMEAU DES VERNEYS
Concours du 25 au 30 juin 2024
Œuvres visibles jusqu’au 30 septembre 2024
73450 Valloire
Entrée libre

SOURCE : Arts in the City.