Skip to main content

PARIS : Le côté obscur des mèmes, selon les experts

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
19 Avr 2024

Partager :

PARIS : Le côté obscur des mèmes, selon les experts

Saviez-vous que 44 % des personnes âgées de 18 à 34 ans partagent des mèmes quotidiennement ?

C’est une tendance fascinante qui façonne la façon dont la jeune génération interagit et s’engage avec le monde qui l’entoure. L’équipe de Repocket a réuni une perspective éclairée sur ce sujet.

Les mèmes stimulent-ils davantage notre réflexion ou propagent-ils de fausses informations ? Les experts donnent leur avis

« Les mèmes Dank ne peuvent pas faire fondre les poutres en acier. » Cette phrase peut sembler absurde ou même frivole pour certains. Mais si on y regarde de plus près, on découvre qu’elle est au cœur d’un phénomène socioculturel inédit qui prend de l’ampleur parmi la jeunesse d’aujourd’hui : la culture des mèmes.

Des légendes de dessins animés fantaisistes aux déclarations politiques incisives, les mèmes ont radicalement transformé la façon dont les jeunes interagissent, communiquent et perçoivent le monde qui les entoure.

Les statistiques indiquent que 44 % des personnes âgées de 18 à 34 ans partagent régulièrement des mèmes en ligne. Mais comment la culture des mèmes élargit-elle les perspectives, stimule-t-elle la créativité et encourage-t-elle la pensée critique au sein de cette tranche d’âge ? L’équipe de Repocket, avec l’ingénieur logiciel Jason Adler, explore cette question.

Les mèmes sur Internet : bien plus que des blagues

Selon ScienceDirect, les mèmes sur Internet font désormais généralement référence à des images ou des phrases accrocheuses diffusées principalement sur les plateformes de médias sociaux. Avec le bon angle et le bon public, un seul mème peut faire le tour du monde en quelques secondes.

Bien qu’ils soient souvent teintés d’humour, les mèmes sont bien plus que de simples plaisanteries. Ils fournissent un langage commun à la génération numérique, favorisant un sentiment de communauté et d’unité. Ils sont utilisés comme plateforme pour discuter et analyser diverses questions sociales, politiques et culturelles, permettant aux millennials et à la génération Z d’aborder ces sujets dans un format facile à comprendre et pertinent.

Leur attrait réside dans leur simplicité et leur polyvalence. Un mème comme Pepe the Frog – un dessin animé de grenouille tristement comique – est passé de simple divertissement numérique à un symbole chargé politiquement, démontrant l’adaptabilité impressionnante des mèmes.

Influencer les croyances et les comportements : le rôle des mèmes

Jason Adler, ingénieur logiciel chez Repocket, réfléchit à cette révolution culturelle : « Les mèmes deviennent rapidement la lingua franca pour les jeunes à l’aise avec le numérique. Ils sont un outil pour partager des expériences, se moquer des normes sociétales et même catalyser le discours politique.« 

Voici quelques façons dont les mèmes modifient les perspectives des jeunes :

  • Briser les tabous : Les mèmes abordent des sujets considérés comme controversés ou tabous, ou rarement discutés ouvertement, tels que la santé mentale ou la sexualité.
  • Façonner les opinions politiques : Les mèmes sont souvent des prises de position satiriques mordantes sur les événements, les personnalités et les idéologies politiques. Ils peuvent influencer les inclinations politiques, suscitant des débats et un intérêt pour les questions sociales.
  • Promouvoir la littératie numérique : Les mèmes contiennent souvent plusieurs niveaux de contexte. Pour comprendre un mème, il peut être nécessaire de saisir des références sociales, politiques ou de la culture populaire. Ce besoin favorise la maîtrise du numérique et encourage la mise à jour constante de ses connaissances.
  • Créer des communautés : Les mèmes peuvent créer des expériences partagées. Des communautés peuvent se former autour d’une appréciation commune pour certains types de mèmes, favorisant la camaraderie et un sentiment d’appartenance.
  • Créativité et pensée critique : Sur le plan de la créativité, la création et la diffusion de mèmes offrent une plateforme unique pour l’expression imaginative. En ce qui concerne la pensée critique, l’interprétation et la compréhension des mèmes exigent que les utilisateurs décodent les indices visuels et textuels dans le contexte de conversations socioculturelles plus larges, stimulant ainsi leur esprit critique.

L’envers du décor : les obstacles liés aux mèmes

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Bien que les mèmes offrent de nombreux avantages, ils sont également remplis de pièges potentiels. La désinformation peut se propager rapidement à travers les mèmes, et ils peuvent souvent encourager des comportements toxiques ou le cyberharcèlement.

Adler exhorte les parents, les enseignants et les décideurs politiques à ne pas simplement rejeter les mèmes comme étant de la frivolité enfantine, mais à reconnaître leur influence et leur potentiel de mauvaise utilisation. Il suggère : « Les établissements d’enseignement devraient envisager d’intégrer la littératie numérique et le discernement de l’information critique dans leurs programmes, et préparer les jeunes à naviguer en toute sécurité dans ce nouveau média.« 

Naviguer dans la mer des mèmes

Alors, comment la société peut-elle naviguer dans cette culture des mèmes ? Voici des étapes concrètes pour interagir positivement avec les mèmes :

  1. Éduquer et se mettre à jour : Comprendre le médium. Faites un effort pour saisir le contexte culturel, social ou politique auquel les mèmes peuvent faire référence.
  2. Réfléchir avant de partager : Considérez toujours l’impact potentiel avant de partager un mème. Est-il blessant, trompeur ou insensible ?
  3. Engager de manière critique : Ne prenez pas le message d’un mème pour argent comptant. Faites des recherches, posez des questions et formez votre propre opinion éclairée.
  4. Engager de manière positive : Utilisez les mèmes pour promouvoir la positivité, l’humour et la compréhension.

La culture des mèmes est un terrain passionnant et dynamique qui façonne la façon dont les jeunes perçoivent le monde qui les entoure. Bien qu’elle présente ses défis, la valeur de faciliter la communication et la camaraderie est indéniable.

Que vous ayez tendance à rire des « Dank Memes » ou que vous essayiez encore de déchiffrer ce que signifie « Wojak », rappelez-vous que les mèmes ne sont pas juste une tendance passagère. Ils constituent un outil de communication influent – les gardiens d’un nouveau langage numérique.

https://repocket.co/