Skip to main content

PARIS : L’art équestre dans la Chine ancienne

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
20 Avr 2024

Partager :

PARIS : L’art équestre dans la Chine ancienne

Pleinement engagés pour les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, les musées et sites de la Ville de Paris prennent part à cet événement planétaire en proposant au public des parcours « Art sport » au sein de leurs collections, des expositions thématiques, des cartes blanche à des artistes et de nombreux rendez-vous et événements culturels dans le cadre de l’Olympiade Culturelle.

C’est par l’histoire de l’art équestre dans l’empire Céleste que le musée Cernuschi aborde les Jeux, en clin d’œil aux épreuves d’équitation. Le cheval occupe en effet une place centrale dans la civi – lisation de la Chine ancienne. Indissociable de la maîtrise du vaste espace constitué par l’empire céleste, il est devenu un sujet privilégié pour les artisans et les artistes. D’abord cultivé à des fins défensives en association avec le tir à l’arc, l’art équestre dépasse les frontières de la sphère mili – taire, pour embrasser tous les aspects de la vie sociale pendant la période qui sépare les dynasties Han (-206; +220) et Tang (618-706). Ce millénaire constitue une forme d’âge d’or de l’art équestre en Chine, mais le parcours dans les collections comprend aussi des ouvertures sur la Chine prémo – derne et contemporaine.

L’art équestre dans la Chine ancienne

Musée Cernuschi – musée des arts de l’Asie de la Ville de Paris 4 juin – 29 septembre 2024 (Gratuit)