Skip to main content

PARIS : La semaine des 4 jours est-ce que ça fonctionne ?…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
11 Jan 2024

Partager :

PARIS : La semaine des 4 jours est-ce que ça fonctionne ? Quelle entreprise a adopté cette stratégie ?

La semaine des 4 jours qui gagne en popularité, suscite de plus en plus d’intérêt dans le monde professionnel.

Cette stratégie, visant à réduire la semaine de travail à quatre jours au lieu de cinq, soulève des questions intrigantes quant à son efficacité.

EveryCheck, spécialiste de la vérification de CV avant embauche, examine pour vous la pertinence de cette approche.

Repenser le temps de travail pour une productivité améliorée

En offrant aux employés un jour supplémentaire pour récupérer, se consacrer à des activités personnelles, et se ressourcer, cette stratégie peut conduire à une augmentation de la motivation et de la satisfaction au travail. Il est intéressant de noter que plusieurs pays ont déjà expérimenté avec succès la semaine des 4 jours. La Nouvelle-Zélande a fait la une des journaux en tant que pionnière de cette tendance, avec des entreprises comme Perpetual Guardian mettant en œuvre avec succès ce modèle. D’autres pays, tels que l’Allemagne avec le modèle de travail “Kurzarbeit” (travail réduit), ont également exploré des concepts similaires, montrant que cette approche n’est pas limitée à une région spécifique, mais peut être adaptée avec succès à divers contextes culturels et économiques.

Les entreprises innovantes qui redéfinissent le calendrier de travail

Les entreprises qui sont en avance sur la courbe en adoptant la semaine des 4 jours. Des startups aux grandes corporations, des entreprises comme Unilever , et Treehouse ont décidé de repenser la structure traditionnelle de la semaine de travail.

En France, en 1996, Pierre Larrouturou, ancien ministre, avait présenté une première proposition de loi en faveur de la semaine de 4 jours. Bien que cette pratique ne soit pas encore largement adoptée, certaines entreprises, telles que la société lyonnaise LDLC, ont déjà fait ce choix novateur. Des centaines de salariés au sein de ce groupe travaillent désormais 32 heures par semaine.

L’idée n’est pas de diminuer la durée du travail effective, bien au contraire, mais plutôt d’ajuster les mêmes heures de travail actuellement réparties sur 5 jours pour qu’elles s’étalent sur 4 jours. En clair, la plage horaire serait de 9h30 par jour au lieu de 8 heures.

D’autres exemples incluent Microsoft au Japon, qui selon“The Guardian” a connu une augmentation de 40% de la productivité lors d’une phase d’expérimentation de la semaine des 4 jours. Ces succès soulignent que cette approche peut être bénéfique dans des environnements professionnels variés.

En conclusion, la semaine des 4 jours s’affirme comme une approche novatrice qui peut révolutionner la façon dont nous concevons le temps de travail. Les avantages potentiels pour les employés et la productivité sont indéniables, et les entreprises visionnaires qui ont déjà adopté cette stratégie offrent un aperçu convaincant de son potentiel. Alors que de plus en plus d’organisations explorent cette voie, il est clair que la semaine des 4 jours pourrait bien être la clé pour façonner un avenir du travail plus équilibré et plus épanouissant.

SOURCE : EveryCheck, votre condensé de news RH