Skip to main content

PARIS : La réforme Affelnet, un voyage au pays où 15=20

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
24 Déc 2023

Partager :

PARIS : La réforme Affelnet, un voyage au pays où 15=20

Avec le double objectif d’augmenter la mixité sociale (c’est-à-dire celle des milieux sociaux) et la mixité scolaire (c’est-à-dire celle des niveaux scolaires) au sein des différents lycées publics parisiens, l’académie de Paris a engagé en 2021 une profonde réforme de la procédure informatisée Affelnet qu’elle utilise pour l’affectation en seconde générale et technologique des élèves de troisième dans ses établissements.

La principale innovation de cette réforme est l’introduction d’un bonus de points qui est fonction de l’indice de position sociale (IPS) moyen du collège d’origine de l’élève.

La présente étude montre l’ampleur de la discrimination que cette innovation a mise en place. Elle établit également que les progrès réalisés en termes d’augmentation de la mixité sociale sont loin d’être aussi élevés que la statistique, largement relayée dans les médias, d’une « baisse de 39% de la ségrégation sociale » le laisse entendre. Elle expose enfin les autres interrogations que suscite cette réforme, ainsi que les principaux biais et lacunes de « l’évaluation scientifique » réalisée en février 2023 par le président de son comité de suivi.

Marion Oury,

Maître de conférences en Économie à l’Université Paris-Dauphine*. Ancienne élève d’HEC-Paris, elle a obtenu un doctorat en économie et en gestion et s’est spécialisée en théorie des jeux.

SOURCE : Fondation pour l’innovation politique – La Newsletter du 22 décembre 2023