Skip to main content

PARIS : Infrastructures de transport créatives aux éditio…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
25 Jan 2024

Partager :

PARIS : Infrastructures de transport créatives aux éditions Quae

Cet ouvrage examine comment les infrastructures contribuent à mobiliser les territoires autour d’enjeux environnementaux et étudie la possibilité d’une hybridation des savoirs et des pratiques entre sciences écologiques et sociales.

Les infrastructures, de transport ou d’énergie — routes, autoroutes, voies ferrées ou navigables, lignes haute tension — ont été des marqueurs techniques, économiques et politiques majeurs du progrès. Mais les bouleversements du changement climatique et de l’érosion de la biodiversité, auxquels elles ont contribué, amènent à renverser les perspectives. Ces lignes majeures permettent, en effet, d’isoler ou de connecter des milieux, de générer de nouveaux rapports aux espaces, de créer des paysages.

Elles portent en elles des possibilités de transformation de nos modes de vie, de coopération entre acteurs, d’une relation plus positive entre les êtres vivants et les constructions humaines, avec en toile de fond l’enjeu de la décarbonation. En mobilisant des recherches actives et créatives, le programme de recherche Ittecop (infrastructures terrestres de transport, territoires, écosystèmes et paysages) associe acteurs publics et privés en vue d’améliorer leurs actions et leurs connaissances sur ces sujets.

Destiné aux gestionnaires ou aménageurs des infrastructures, aux experts des administrations et bureaux d’étude, ainsi qu’aux étudiants et chercheurs, cet ouvrage examine comment les infrastructures contribuent à mobiliser les territoires autour d’enjeux environnementaux et étudie la possibilité d’une hybridation des savoirs et des pratiques entre sciences écologiques et sociales. Il se penche sur les outils politiques et leur critique, sur les procédures d’évaluation environnementale des projets, et sur la doctrine « éviterréduire-compenser ». Enfin, les recherches sur les infrastructures sont envisagées comme participant au renouvellement de la gestion et de la conception de ces grands aménagements.

SOPHIE BONIN est ingénieure agronome et enseignante-chercheuse en géographie à l’École nationale supérieure de paysage de Versailles. Ses travaux portent sur la compréhension des relations entre les paysages vécus, quotidiens, et les pratiques d’usage ou d’aménagement des espaces, entre matérialité et représentations sociales.

Éditions Quæ | 252 pages | 29 €

Coll. Synthèses

En vente le 01 février 2022