Skip to main content

PARIS : IA, une stratégie globale face aux évolutions tec…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : IA, une stratégie globale face aux évolutions technologiques

La 7e édition du Sommet Choose France s’est tenue à Versailles, le lundi 13 mai, en présence du président de la République.

Depuis son lancement en 2018 par le Chef de l’Etat, le Som­met Choose France s’est imposé comme un rendez-vous économique annuel incontour­nable dans l’agenda des industriels et des investisseurs internationaux.

Pour la 5ème année consécutive, la France conserve sa position de pays le plus attractif d’Europe. Le résultat d’une politique économique volontariste menée par le Président de la République qui s’incarne notamment par une politique fiscale attractive, des investissements dans l’innovation avec France 2030, des simplifications réglementaires et une stratégie claire en termes de production d’énergie décarbonnée et de transition écologique.
En sept ans, le Sommet est devenu un moment privilégié d’échanges autour de l’attractivité économique de la France grâce à des formats de rencontres entre les investisseurs étrangers, l’exécutif français et les principales entreprises nationales. Chaque année, ce sont près de 400 entretiens bilatéraux qui sont organisés entre le président de la République, les ministres et les dirigeants d’entreprises, étrangères et françaises, pour échanger sur leurs projets d’implantation dans l’Hexagone. Pour cette 7ème édition Choose France 2024, un record de 56 annonces pour un montant d’investissements de 15 Mds € et la perspective de 10.000 emplois créés vont se déployer dans toutes les régions de la France métropolitaine.

Le président de la République Emmanuel Macron a déclaré : « C’est une très grande fierté pour notre pays de voir qu’une nouvelle fois, le montant des investissements annoncés lors du Sommet Choose France atteint un record. Ces résultats, nous les devons à une politique qui demeure inchangée depuis 2017, avec la création d’un cadre normatif favorable, une stabilité fiscale et une capacité à disposer d’une production d’énergie décarbonée à un coût compétitif. Cette 7ème édition du Sommet Choose France est un millésime pour notre attractivité, qui bénéficiera à l’ensemble de notre territoire ».

La France, leader de l’IA en Europe

UNE STRATÉGIE GLOBALE QUI S’ADAPTE EN PERMANENCE AUX ÉVOLUTIONS TECHNOLOGIQUES : 2018-2022

 (environ 1,5 Md€ de financement) : la stratégie s’est concentrée sur le renforcement des capacités de recherche en favorisant la création et le développement d’un réseau d’instituts interdisciplinaires IA, le soutien à des chaires d’excellence en IA, le financement de programmes doctoraux et l’investissement dans les capacités de calcul de la recherche publique. En 2021, la France compte le plus grand nombre de laboratoires d’IA (81) en Europe.

2021-2025 (2,22 Md€ de financement, dont 1,5 Md€ public) : la stratégie s’est concentrée sur la diffusion les technologies d’IA dans l’économie, afin de faire émerger des champions français de l’IA. Sont particulièrement ciblées :

→ L’IA embarquée pour mettre en œuvre algorithmes au plus près du capteur et de l’utilisateur, en particulier au sein de systèmes embarqués, afin de réduire la consommation énergétique et les délais de traitement de manière drastique, tout en réduisant les coûts et les risques liés à la transmission des données.

→ L’IA de confiance, afin de développer des algorithmes sécurisés pour des industries de précision, notamment dans les domaines de l’aéronautique, du véhicule autonome ou encore de l’industrie 4.0

→ L’IA frugale, afin de limiter l’impact environnemental de l’IA et de mobiliser cette technologie au service de la transition écologique (ville durable, mobilités, agriculture de précision).

 → L’IA générative, qui fait l’objet d’appels à projets actuellement en cours, pour construire des communs numériques au service de l’IA générative et faire émerger des offres françaises au service d’usages innovants de l’IA générative. Par ailleurs, un comité dédié lancé en septembre 2023, a remis au gouvernement en mars 2024 un rapport de 25 recommandations pour faire de la France un acteur majeur de la révolution technologique de l’IA.

Les efforts actuels reposent sur trois piliers : la formation et l’attraction de talents en IA, le soutien à l’offre deep tech et le rapprochement de l’offre et de la demande de solutions en IA. Elle s’articule également avec d’autres stratégies sur les technologies quantiques et d’électronique, la 5G et les futures technologies de réseaux de télécommunications.