Skip to main content

PARIS : Finance à impact, 14,8 milliards pour les enjeux …

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
24 Nov 2023

Partager :

PARIS : Finance à impact, 14,8 milliards pour les enjeux sociaux et environnementaux

France Invest, FAIR et FIR (Forum pour l’Investissement Responsable) viennent de publier le premier panorama de la Finance à Impact.

Un document de référence qui permettra de suivre les évolutions de cette partie du Corporate Finance. Selon cette première étude, le marché de la finance à impact (selon la définition de l’impact fournie par la FIR et France Invest en 2021) est porté par 66 acteurs du PE via 153 véhicules ou programmes pour un montant de 14,8 milliards d’euros.

Et si on mesurait, non pas l’impact mais ceux qui financent l’impact ? France Invest, Fair et Fir on décidé de lancer le premier panorama des acteurs du PE à Impact.
Pour ce faire, ils ont donc pris la définition de l’Impact fournie par -eux-mêmes – en 2021 et ont commencé à dresser un premier bilan voué à servir de référence.
Donc selon ce premier panorama, la France compte 66 acteurs qui représentent 14,8 milliards d’euros d’actifs sous gestion répartis dans 153 véhicules .
11,74 milliards de ce capital sont d’ores et déjà engagés auprès de 9000 organisations à Impact, principalement situées en Europe.
65 % de ces véhicules ont comme ODD une dominance sociale et 19 % une dominance environnementale.

Une majorité de ces véhicules placent objectifs d’impact et de rentabilté au même niveau (62 %) alors qu’un tiers privilégie (35 %) la génération d’impact.
Cependant, 55 % de ces véhicules ont des attentes inférieures à celles du marché et 31 % d’entre eux s’attendent à ce qu’elles soient « significativement » inférieures au taux du marché.

Autre fait notable, ces investisseurs auraient tendance à soutenir activement la création de valeur dans les entreprises qu’ils accompagnent. Comprendre qu’ils s’engagent à leurs côtés afin de leur offrir un soutien extra-financier (80 %) en particulier sur la mesure de l’impact (98 % d’entre eux) ainsi que sur la stratégie et l’opérationnel (89 %).

Dans leur majorité, ces véhicules d’investissement s’efforcent à 68 % de gérer et de mesurer l’impact de leurs participations en s’appuyant sur des cadres et des normes reconnus internationalement tels que les PRI (Principles for Responsible Investment), les SDG Impact Standards (33 %) ou encore ceux développés par Impact Frontiers et l’Institut de la Finance Durable (IFD) (26 %).

Toujours selon ce Panorama, les 66 acteurs définis employaient en 2022, 826 salariés. Toujours en 2022, le ticket moyen investi se situait à 42 % au -delà du million d’euros.
Pour les années ou plutôt les mois à venir, ces acteurs souhaitent avant tout pousser le perfectionnement des pratiques de mesure d’impact (44 % considèrent qu’il s’agit d’un défi significatif), de réduire le risque d’impact washing (36%), et de réaliser le rendement attendu par rapport au risque (29 %).

Quant aux trois acteurs à l’origine de ce premier panorama, ils se sont donnés comme objectifs pour les mois à venir de :
1. Poursuivre les réflexions collectives pour arrêter une position sur la manière de mesurer l’impact généré par les actifs cotés ;
2. Mieux diffuser la culture de l’investissement à impact social chez les investisseurs institutionnels
3. Approfondir les travaux pour mesurer l’impact des investisseurs comme des actifs investis.

Anne-Laure Allain

TELECHARGER L’INTEGRALITE DE L’ETUDE