Skip to main content

PARIS : Faire de l’Europe une puissance écologique, écono…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
9 Mai 2024

Partager :

PARIS : Faire de l’Europe une puissance écologique, économique et sociale

Après la présentation de la liste cette semaine, Valérie Hayer est en déplacement en Corse du vendredi 10 mai matin au samedi 11 mai fin d’après-midi.

Elle est accompagnée de Grégory Allione, numéro 8 de la liste, ancien président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France et de Jean-Charles Orsucci, numéro 22 de la liste, Maire de Bonifacio.

Faire de l’Europe une puissance écologique, économique et sociale

TRANSITION ÉCOLOGIQUE

L’Europe est la 2e puissance économique du monde. Pour le rester, elle doit redevenir un continent de production. Pour cela, il faut se faire respecter : nos normes, nos principes ne sont pas négociables. Il faut aussi investir : c’est dans une alliance entre investissement public et privé que nous serons à l’avant-garde de la croissance et des transitions de l’industrie verte et du numérique.

Pour diviser par deux les pesticides d’ici 2030, accélérer la mise sur le marché des nouveaux produits utilisant des mécanismes naturels (biocontrôle) et les nouvelles techniques génomiques.

Mettre en œuvre un “Pacte bleu”. Comme la France, l’Europe doit s’opposer à toute exploitation minière des grands fonds marins et viser la fin des plastiques inutiles et nocifs, et 100% de plastique recyclable contre 15% aujourd’hui.

Dans le cadre d’une stratégie d’adaptation aux chocs climatiques, doubler les moyens de la Force européenne de protection civile, y compris en Canadairs. Elle a fait ses preuves face aux récentes catastrophes naturelles.

Étendre la taxe carbone aux frontières à de nouveaux secteurs, comme l’automobile. À partir de 2026, le ciment ou l’acier importés, très polluants, seront taxés.

Renforcer la politique européenne de bien-être des animaux : interdiction des fermes-usines de chiots et chatons et des maltraitances (ablation des queues et des cordes vocales) ; respect de nos règles de bienêtre pour les animaux en provenance de pays tiers.

AGRICULTURE, PÊCHE ET ALIMENTATION

Après avoir porté le budget de la Politique agricole commune à un niveau historique pour nos agriculteurs, simplifier les procédures et uniformiser les contrôles entre pays européens.

 Adopter un Egalim européen pour compléter la loi française et assurer des revenus dignes à nos agriculteurs.

Adopter la « préférence locale » et privilégier les circuits courts et les produits locaux en faisant évoluer les règles des marchés publics.

Assurer le maintien des licences de pêche françaises et européennes pour l’accès aux eaux britanniques, lors de la renégociation des accords du Brexit.

COMMERCE

Imposer un bouclier commercial européen :

  • Des droits de douane automatiques et massifs en réponse à tout tarif douanier contre les entreprises européennes (réduire les délais et imposer des tarifs dissuasifs en cas d’attaques commerciales comme celles réalisées par Donald Trump).
  • Des produits importés avec les mêmes règles (« règles miroirs ») que celles de nos entreprises et agriculteurs, via une loi européenne qui s’appliquera à tous.
  • La fin des négociations avec les pays ne respectant pas les Accords de Paris sur le climat et de Montréal sur la biodiversité. Pour ces raisons, l’accord actuel avec le Mercosur sera abandonné.

Créer un Frontex sanitaire pour contrôler le respect de nos normes sanitaires et environnementales dans nos grands ports et aéroports.

Adopter la « préférence européenne » (Buy European Act). Toute aide publique doit être conditionnée à une obligation de localiser ou rapatrier une partie de la production en Europe. Tout marché public doit privilégier la production européenne.

JUSTICE SOCIALE ET FISCALE

Pour éliminer le dumping social, imposer le respect de critères sociaux (salaires et cotisations sociales minimales) pour l’accès aux fonds européens.

Accompagner la reconversion vers les métiers de demain. L’Europe complètera les financements des systèmes nationaux et créera un espace européen de l’apprentissage et de la formation professionnelle.

 Lancer un nouveau Pacte européen des solidarités en augmentant les aides européennes pour les associations caritatives. L’Union européenne finance déjà 1 repas sur 4 distribués par Les Restos du Cœur.

 Comme nous l’avons fait pour les très grandes entreprises, défendre en Européens une taxation minimale des plus grands patrimoines au sein du G20, la seule échelle efficace.

SANTÉ, BIEN VIEILLIR ET HANDICAP

 Adopter une loi européenne pour relocaliser la production des médicaments stratégiques. Pour le pouvoir d’achat, comme lors de la Covid-19, des achats communs au sein d’une Alliance européenne réduiront les prix.

Accélérer la mise en accessibilité des bâtiments de services publics et les logements pour les personnes en situation de handicap dans toute l’Europe.