Skip to main content

PARIS : Exposition Lisa Fonssagrives-Penn, l’épouse…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
5 Mai 2024

Partager :

PARIS : Exposition Lisa Fonssagrives-Penn, l’épouse d’Irving Penn prend la pose à la Maison Européenne de la Photographie

Les expositions ouvertes le 8 mai 2024.

Les jours fériés se suivent et ne se ressemblent pas… Ce mercredi 8 mai, les portes des plus belles institutions parisiennes restent ouvertes pour notre plus grand plaisir. Parmi les expositions incontournables, la Fondation Louis Vuitton présente l’Atelier Rouge d’Henri Matisse, une immersion dans l’univers artistique du célèbre peintre. À la Philharmonie de Paris, plongez dans l’odyssée numérique d’Adrien M et Claire B, où les spectateurs deviennent acteurs d’un spectacle immersif unique. Pour une expérience ludique, rendez-vous à la Monnaie de Paris pour l’exposition Insert Coin, qui transforme le lieu en une gigantesque salle d’arcade rétro.

Les amateurs d’art seront comblés avec l’exposition consacrée à Auguste Herbin au Musée de Montmartre, où les formes géométriques et les couleurs vibrantes sont à l’honneur. Au Palais Galliera, plongez dans l’univers de la photographie de mode avec l’exposition rétrospective de Paolo Roversi, un photographe emblématique de la mode contemporaine. Que vous soyez amateur d’histoire, d’art contemporain ou de photographie, vous trouverez certainement une exposition qui éveillera votre curiosité et stimulera votre imagination ce 8 mai à Paris.

Madame Penn, c’est avant tout un visage. Des yeux de biche cernés de noir, un nez retroussé, des sourcils arqués en accent circonflexe, un port de tête altier, une silhouette fluette et gracieuse enveloppée dans une élégante robe-sirène signée Rochas ou Lanvin. Une allure aristocratique avec une distance somme toute patricienne qui lui a permis de défiler pour les plus grands couturiers de son époque, d’être la première icône des podiums à faire la Une du Time, de poser devant l’objectif des artistes les plus en vogue de son temps et de séduire l’homme qui deviendra son époux : Irving Penn, le photographe star des magazines de mode.

Bien avant les Supermodels des années 90, le mannequin fétiche de Christian Dior a ainsi pu se targuer d’un autre titre au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, celui du top model le mieux payé et le plus applaudi de toute la haute couture. Avec près de 150 tirages réalisés des années 1935 à 1955 par les maîtres de la chambre noire que sont Man Ray, Erwin Blumenfeld ou Richard Avedon, l’exposition ressuscite un âge d’or de la photographie de mode où Lisa Fonssagrives-Penn joue un rôle de premier plan et devient tout simplement le visage le plus célèbre des magazines Vogue et Harper’s Bazaar.

Le saviez-vous ?
Considérée comme le premier super model de l’Histoire, Lisa Fonssagrives-Penn collectionne plus de 200 couvertures de magazines de mode et devient en 1949, à l’âge de 38 ans, le premier mannequin à faire la Une du Time.

SOURCE : Arts in the City