Skip to main content

PARIS : Européennes 2024. le Rassemblement National en tê…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Européennes 2024. le Rassemblement National en tête à une semaine du vote

Enquête électorale Française – Vague 5 – Mai 2024.

Pour mieux comprendre les logiques de la décision électorale et dans la perspective des élections européennes de juin 2024, Ipsos, le Cevipof, le Monde, la Fondation Jean Jaurès et l’Institut Montaigne ont mis en place un dispositif d’enquête par panel : l’Enquête électorale européennes.

Pour mieux comprendre les logiques de la décision électorale et dans la perspective des élections européennes de juin 2024, Ipsos, le Cevipof, La Fondation Jean Jaurès, l’Institut Montaigne et le Monde ont mis en place un dispositif d’enquête exceptionnel basé sur un panel de plus de 10 000 personnes : l’Enquête électorale Européennes.

Le rassemblement national toujours en tête des intentions de vote

Cette nouvelle vague de l’enquête électorale est marquée par le maintien de la liste Rassemblement National conduite par Jordan Bardella en tête des intentions de vote (33%, +1 point), loin devant ses concurrents. La deuxième place semble se disputer entre la liste de Renaissance et de ses alliées conduite par Valérie Hayer (16%) et celle du Parti socialiste et de Place Publique conduite par Raphaël Glucksmann (14,5%), l’écart entre ses deux listes se resserrant, à une semaine du scrutin.

Le pouvoir d’achat, sujet déterminant du vote pour des électeurs inquiets

Cette enquête témoigne également d’un état d’esprit globalement négatif des Français : 92% d’entre eux disent appartenir à une France en colère ou mécontente et 83% caractérisent leur état d’esprit actuel en citant au moins un sentiment négatif, notamment l’inquiétude (citée par 48% des Français), l’incertitude (42%) et la fatigue (32%).

Le pouvoir d’achat demeure le premier sujet déterminant le vote (47% le citent), tandis que l’immigration progresse (citée par 38%, soit une hausse de 4 points par rapport à avril) et conserve la deuxième place. Ce sujet est d’ailleurs considéré par les Français comme le plus évoqué par les candidats et les médias (57%), loin devant le pouvoir d’achat (29%).

Des électeurs désengagés vis-à-vis de la campagne ?

Seul un Français sur deux a parlé de la campagne pour les élections européennes avec ses proches au cours des dernières semaines et 77% des Français ont le sentiment de ne pas avoir appris grand-chose au cours de cette campagne.

Rapport complet

Européennes 2024 : découvrez le dossier spécial Ipsos

A propos de ce sondage

Enquête Ipsos pour le Cevipof, Le Monde, la Fondation Jean Jaurès et l’Institut Montaigne menée du 27 au 30 mai 2024 auprès de 11 430 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française, inscrite sur les listes électorales, âgée de 18 ans et plus.

Téléchargement

AUTEUR(S)

  • Pierre Latrille Chef de Groupe, Public Affairs
  • Federico Vacas Directeur Adjoint du département Politique et Opinion – Public Affairs
  • Brice Teinturier Directeur Général Délégué France, Ipsos (@BriceTeinturier)
 Brice Teinturier Directeur Général Délégué France, Ipsos (@BriceTeinturier).

Les résultats de la cinquième vague en cliquant sur le lien suivant : RESULTATS