Skip to main content

PARIS : Étude Newfund – Le marché VC sauvé par la d…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
29 Sep 2023

Partager :

PARIS : Étude Newfund – Le marché VC sauvé par la deeptech

Suite à son étude sur le financement des start-up françaises sur les deux premiers trimestres de 2023, Newfund dévoile maintenant les tendances observées à la fin du troisième trimestre.

L’écart à la baisse avec le troisième trimestre de 2022 n’est plus que de 21 % contre 48 % en cumulé sur l’année. Principale explication : l’amorce d’un nouveau cycle pour les deeptech.

 Le marché porté par une méga levée

Au troisième trimestre 2023, les annonces de levées de fonds ont porté sur 1,5 Mds€ en France, contre 1,9 Mds€ au troisième trimestre de 2022 1 , soit une baisse de 21 %. La baisse du marché est moins forte qu’au trimestre précédent où elle était de 35 %, et encore moins prononcée qu’au premier trimestre, où elle atteignait 68 %. Cependant, ces chiffres sont largement influencés par la méga levée réalisée par la deeptech Verkor qui a levé à elle seule 850 millions d’euros. Si l’on exclut cette levée exceptionnelle, le montant des levées du troisième trimestre 2023 se situe à 692 millions d’euros.

La tendance des startups deeptech s’affirme

Le troisième trimestre 2023 confirme également l’émergence des start-up deeptech, tendance qui commençait déjà à se profiler dès fin 2022. Sur l’ensemble des fonds levés, 19 start-up sur 155 sont dans le secteur de la deeptech 2 , soit 12,3% du total (dont Verkor, Mob-Energy ou encore Reev, financée par Newfund). Le nombre des deeptech financées est en croissance par rapport à Q3 2022 : 13 start-up sur les 213 ayant levé des fonds au Q3 2022 étaient des deeptech 3 (dont Prophesee, Electra ou Elichens), soit 6% du total. Si l’on regarde au niveau des montants, les levées de Q3 2023 représentent un montant de 988.7 M€ avec Verkor (138.7 M€ sans), contre 298.5M€ pour Q3 2022 4 . À l’exception de Verkor, les tickets en 2023 sont plus nombreux mais de montants plus petits. Ceci confirme la tendance générale : les VC investissent moins mais préfèrent aller sur des deal très tech disruptive. La taille des tickets peut s’interpréter comme l’amorçage d’un nouveau cycle : les start-up financées sont au début de leur aventure.

Cumul sur l’année 2023 : la moitié des montants de 2022, mais stabilisation aux niveaux de 2019-2020

 En cumul sur les trois premiers trimestres de 2023, les montants levés par les start-up françaises s’élèvent à 4,4 Mds€, soit une baisse de 48 % par rapport aux montants levés sur la même période de 2022 (8,5 Mds€).

Au total, le millésime VC 2023 reste en ligne avec les années 2019 et 2020, en net retrait par rapport aux deux années précédentes.

Pour François Véron, managing partner de Newfund : “Malgré une année 2023 marquée par un ralentissement des levées de fonds, on ne voit pas d’accélération à la baisse. La montée en puissance des start-up deeptech offre des perspectives intéressantes pour les mois à venir.”

Méthodologie de l’étude : Données eCap, Crunchbase et Newfund, consolidées et analysées par Newfund. Toute reprise totale ou partielle de l’étude, doit comporter la mention : “Étude Newfund : Évolution des levées de fonds par les start-up françaises au troisième trimestre 2023”.

A propos de Newfund

Newfund est le seul VC 100 % early-stage avec une double implantation en France et aux États-Unis. Depuis son lancement en 2008, Newfund a investi dans plus de 150 start-up dont près d’un tiers sont américaines. Le fonds participe à des tours de financement en seed avec des premiers tickets de 250 k€ à 2 M€ en support d’un premier développement à l’international et accompagne dans la durée les entrepreneurs en follow-on. Côté souscripteurs, Newfund réunit la plus large base d’entrepreneurs et de family offices en France pour un fonds d’innovation.