Skip to main content

PARIS : Étude Danone-IPSOS à l’occasion de la SOP &…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
7 Avr 2024

Partager :

PARIS : Étude Danone-IPSOS à l’occasion de la SOP – Des habitudes alimentaires et activité physique des jeunes

A l’occasion de la Semaine Olympique et Paralympique de Paris 2024, Danone publie les résultats d’une étude IPSOS qui révèle les habitudes alimentaires et d’activité physique des jeunes Français.

En tant que Partenaire Officiel des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, Danone s’engage à encourager de bonnes habitudes alimentaires et sportives à travers ses produits laitiers et d’origine végétale à tous les âges de la vie.

Avec pour mission d’apporter la santé par l’alimentation au plus grand nombre, Danone a à cœur de faire la promotion des bons comportements alimentaires et d’une activité physique régulière. Dans ce contexte, l’entreprise a récemment commandité une étude auprès d’IPSOS pour examiner les habitudes alimentaires et l’activité physique des jeunes Français.

« Ces résultats nous encouragent à redoubler d’efforts pour promouvoir des habitudes alimentaires équilibrées et une activité physique régulière, notamment auprès des jeunes générations. Chez Danone, nous sommes convaincus que l’avenir de l’alimentation devra être lié à la santé. Nos recherches démontrent ainsi l’importance d’une alimentation saine tout au long de la vie, et le rôle des produits nutritionnellement sains qui contribuent à maintenir le capital santé de chacun. » Isabelle Esser, Directrice Générale R&I, Qualité et Sécurité alimentaire chez Danone

« Ouvrir grand les Jeux» et les bienfaits du sport au plus grand nombre, à commencer par notre jeunesse, c’est une ambition qui nous anime depuis des années à Paris 2024. Avec nos partenaires publics et privés, nous avons pu initier, incuber et expérimenter de nombreux dispositifs pour cela, notamment dans le cadre de notre stratégie «Bouger plus», à l’image des 30 minutes d’activité physique quotidienne à l’école, ou encore de la Semaine Olympique et Paralympique qui a bénéficié à plus de 3 millions de jeunes depuis 2017. Les résultats de cette étude nous confortent dans cette volonté de renforcer la place du sport à l’école et dans la société, et montrent l’importance de continuer à sensibiliser à tous les âges. Pour cette dernière SOP avant les Jeux de Paris 2024, nous pouvons aussi compter sur le soutien de notre partenaire Danone, marque bien connue des Françaises et des Français, pour communiquer sur l’importance d’une alimentation saine et variée, autre enjeu crucial dès le plus jeune âge. »  Tony Estanguet, Président de Paris 2024

Les résultats de cette étude fournissent un aperçu révélateur de la manière dont les Français perçoivent l’alimentation et pratiquent l’activité physique dans leur vie quotidienne :

Connaissances en matière d’alimentation et d’activité physique

L’étude révèle que la majorité des Français sont bien informés des recommandations en matière d’activité physique. Cependant, les jeunes de 16 à 24 ans montrent un besoin accru de sensibilisation. Alors que 60% des Français maîtrisent l’ensemble des recommandations liées à l’activité physique, seuls 42% des jeunes de 16 à 24 ans connaissent ces recommandations. De plus, 93% des Français reconnaissent que l’activité physique régulière est bénéfique pour la santé mentale, tandis que 88% savent que « 30 minutes d’activité physique par jour » est la recommandation de l’Organisation Mondiale de la Santé.

En ce qui concerne les besoins nutritionnels des enfants, les résultats indiquent que la compréhension est relativement élevée chez leurs parents. En revanche, les jeunes de 16 à 24 ans sont légèrement moins conscients de leurs propres besoins. Cette constatation souligne la nécessité d’une éducation nutritionnelle accrue pour les jeunes adultes, qui seront les parents de demain. En effet, 64% des Français (67% chez les parents) reconnaissent et comprennent les besoins nutritionnels des enfants, tandis que seulement 54% des jeunes de 16 à 24 ans affichent une connaissance de ces besoins spécifiques.

Mauvaises habitudes alimentaires

L’étude met en lumière la prévalence de mauvaises habitudes alimentaires parmi la population française, en particulier chez les jeunes adultes. Un pourcentage élevé, soit 90% des Français, admettent s’adonner à au moins un mauvais comportement alimentaire chaque semaine. Chez les jeunes de 16 à 24 ans, ce chiffre monte à 97%, mettant en évidence un besoin urgent d’initiatives visant à promouvoir des habitudes alimentaires saines.

Sensibilisation et pratique sportive

L’étude révèle également que la majorité des Français ont reçu des informations ou des conseils liés à l’alimentation et à l’activité physique, principalement de la part de professionnels de santé et de leur entourage. En ce qui concerne la pratique sportive, elle est largement perçue comme bénéfique pour le bien-être physique et mental, avec une forte participation à travers toutes les tranches d’âge.

Les résultats de cette étude soulignent l’importance d’une sensibilisation continue et de la promotion d’initiatives visant à encourager des habitudes alimentaires saines et une activité physique régulière. Chez Danone, nous savons que construire de bonnes habitudes alimentaires et sportives dès le plus jeune âge est le premier pas pour contribuer au maintien d’une bonne santé tout au long de la vie. Au travers de l’Institut Danone et de ses experts notamment, nous développons des programmes d’éducation visant à faire évoluer positivement les pratiques alimentaires tout au long de la vie.

ÉTUDE COMPLÈTE À TÉLÉCHARGER ICI