Skip to main content

PARIS : En 2024, les marques doivent se préoccuper de la …

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
15 Jan 2024

Partager :

PARIS : En 2024, les marques doivent se préoccuper de la santé mentale de la génération Z

Les résultats de l’étude Sortlist.

Les réseaux sociaux sont-ils un champ de mines pour la santé mentale, en particulier pour la génération Z ?La question a été relancée dans l’arène publique, en particulier après le procès intenté par 33 États américains à Meta et à ses diverses plateformes de réseaux sociaux. Ainsi, 1 utilisateur de la Gen Z sur 4 déclare que sa santé mentale s’était dégradée au cours des trois dernières années (source : étude McKinsey, avril 2023).Concrètement, cela signifie que chaque empreinte laissée en ligne peut avoir des répercussions potentiellement profondes.Pour mieux comprendre tous les enjeux liés à ces problématiques, Sortlist, la plateforme de mise en relation B2B, a récemment publié une étude marketing « Santé mentale & Réseaux sociaux », dans laquelle elle a interrogé à la fois :– La génération Z – les vrais connaisseurs du monde digital ;– Et les chefs d’entreprise qui ciblent ce groupe démographique sur les réseaux sociaux.Or, il y a de grosses surprises !On découvre notamment que 1 entreprise sur 3 ne tient pas compte de la santé mentale lorsqu’elle publie sur les médias sociaux… alors que 60 % des utilisateurs de la génération Z attendent pourtant des marques qu’elles s’emparent activement de ces sujets.L’étude a été réalisée du 30 octobre au 3 novembre 2023 au Royaume-Uni, en Espagne, en Belgique, en France, en Allemagne et aux Pays-Basn.En savoir plus

Découvrir l’intégralité de l’étude : https://www.sortlist.fr/datahub/reports/gen-z-sante-mentale-reseaux-sociaux/LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/s0rtli-st/