Skip to main content

PARIS : En 2023, le Muséum national d’Histoire naturelle …

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
13 Jan 2024

Partager :

PARIS : En 2023, le Muséum national d’Histoire naturelle a accueilli plus de 3,8 millions de visiteurs

Le Muséum national d’Histoire naturelle a accueilli, en 2023, plus de 3,8 millions de visiteurs sur l’ensemble de ses sites à Paris et en région (hors fréquentation des allées du Jardin des Plantes).

Une fréquentation en hausse de 8,3 % par rapport à l’année 2022 qui constitue un record historique.

La riche programmation et les collections permanentes continuent d’exercer leur attrait sur un public toujours plus nombreux à franchir les portes du Muséum. La fréquentation pour l’année 2023 est en progression de 8,3 % par rapport à l’année 2022 (3,5 millions de visiteurs) et de plus de 15 % par rapport à 2019 (3,3 millions de visiteurs).

Cette année 2023 a été marquée par une forte progression de la fréquentation de la Grande Galerie de l’Évolution, qui fêtera ses 30 ans en 2024, et a accueilli pour la première fois plus d’un million de visiteurs (1 085 508 visiteurs, soit une hausse de fréquentation de 30 %). Cet intérêt pour les collections permanentes se confirme également dans l’ensemble des galeries du Jardin des Plantes : la Galerie de Paléontologie et d’Anatomie comparée et la Galerie de Minéralogie ainsi que dans les Grandes Serres.

Le public était également au rendez-vous en cette année 2023 au sein des expositions temporaires du Jardin des Plantes : Félins en Grande Galerie de l’Évolution, prolongée jusqu’au 21 avril 2024 ; Mini-Monstres puis Mondes Disparus en Galerie de Minéralogie ; Mille et une orchidées dans les Grandes Serres, Jungle en voie d’illumination…

Fort de son parcours permanent et des expositions Arts et Préhistoire, Picasso et la Préhistoire puis Préhistomania, le Musée de l’Homme a accueilli plus de 245 000 visiteurs dans ses emprises.

Par ailleurs, plus d’un million de visiteurs ont fréquenté les allées des trois parcs zoologiques du Muséum2. A la fois lieux de diffusion des connaissances et de conservation, ces derniers jouent un rôle prépondérant dans l’éducation de tous les publics à la préservation de la biodiversité, notamment au moyen de la reconnexion à la nature.

Les sites en région ouverts au public3 ont également bénéficié d’une importante fréquentation, accueillant près de 120 000 visiteurs sur l’ensemble des sites.

« Cette fréquentation record envoie un signal fort à l’heure où les enjeux environnementaux et notamment la préservation de la biodiversité ne cessent de monter en puissance dans le débat public. Preuve que notre offre permanente combinée à une programmation ambitieuse touche juste. Mais au-delà des galeries du Jardin des Plantes qui ont atteint une fréquentation historique, je tiens à souligner le dynamisme de nos sites en région qui ne cessent d’attirer de nouveaux visiteurs et particulièrement l’Harmas de Fabre et le Jardin botanique Val Rhameh de Menton ».

Gilles Bloch, président du Muséum national d’Histoire naturelle

[1] Fréquentation pour les sites et évènements payants (ne prend pas en compte la fréquentation des événements gratuits tels que la Fête de la nature, Fête de la science, les week-end festifs, Journées du Patrimoine, Tribunes, conférences…).

[2] Parc zoologique de Paris ; la Ménagerie, zoo du Jardin des Plantes ; la Réserve zoologique de la Haute-Touche

[3] Arboretum de Versailles-Chèvreloup, Station marine de Concarneau, Harmas J.H Fabre, Jardin Botanique Val-Rameh

A propos du Muséum

Le Muséum, qui se déploie sur 12 sites, est une structure unique dans le paysage culturel. Lieu d’exposition, c’est aussi un centre de recherche et d’expertise, un pôle d’enseignement qui a de surcroit en charge l’une des plus importantes collections naturalistes au monde. Riche de toutes ces compétences et avec l’objectif constant de sensibiliser au vivant, l’institution continue d’innover en proposant une programmation à la fois exigeante et accessible, qui attire de nombreux publics.