Skip to main content

PARIS : Elon MUSK s’oppose à juste titre au DSA

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
11 Jan 2024

Partager :

PARIS : Elon MUSK s’oppose à juste titre au DSA

L’Union Européenne a ouvert une enquête formelle sur X (Twitter).

Alors que l’UE veut réglementer l’information Elon Musk au contraire prône la liberté.

L’Union Européenne a ouvert la semaine passée une enquête formelle sur le réseau social Twitter qui ne respecterait pas selon elle les règles européennes en matière de modération des contenus et de transparence.

Twitter fait partie des 6 plate-formes européennes appelées Gatekeeper intégrées dans la liste des très grandes plate-formes de plus de 45 millions d’utilisateurs avec Alphabet, Amazon, Apple, ByteDance, Meta et Microsoft. Au total 17 sociétés sont concernées par le DSA, dont les 6 Gatekeepers, Facebook, Instagram, Tiktok et Linkedin pour es réseaux sociaux, Wahstapp et Messenger pour les messageries, YouTube pour les vidéos, GogoleSearch pour la recherche, Google Maps/play/shopping, Amazon Market Place, App Store, Meta Market Place pour l’intermédiation, Chrome et Safari pour les navigateurs, Google, Amazon et Meta pour les publicités, googlme Android, Ios et Windos pour les systèmes d’exploitation. L’Ue a par ailleurs ajouté trois sites pornographiques à la liste :Pornhub, Xvideos et Stripchat.

Quelle est la limite entre modération et censure?

L’UE reproche à X de ne pas avoir assez de modérateurs, d’avoir un signalement des contenus illicites peu efficaces ou encore de ne pas communiquer assez avec le régulateur. En bref alors que la liberté d’expression devrait primer l’UE souhaite que Twitter modère les contenus ce qui est une atteinte à la liberté d’expression chacun ayant le droit de s’exprimer comme il souhaite.

« Êtes-vous en train de prendre des mesures contre d’autres médias sociaux ? Parce que si vous avez ces problèmes avec cette plateforme, et aucune n’est parfaite, les autres sont bien pires » a déclaré Elon Musk sur Twitter.

Il a conclu dernièrement en disant « La liberté d’expression est le fondement de la démocratie ».

Deux visions s’opposent une vision donc : celle d’X et d’Elon Musk qui veut laisser les citoyens s’exprimer et celle de l’Union Européenne qui veut modérer l’information. Mais la modération est après tout une spécialité européenne que l’on a connu sous d’autres régimes dans l’histoire comme dans l’ex URSS.

Il n’est jamais bon de museler la parole dans une Démocratie comme l’a rappelé Elon Musk.

SOURCE : BusinessTravel.fr