Skip to main content

PARIS : Élections européennes. « Je ne conduirai pas de l…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
26 Mar 2024

Partager :

PARIS : Élections européennes. « Je ne conduirai pas de liste », annonce Nicolas Dupont-Aignan

Europe 1 Matin – 8h10 – « La Grande interview » par Sonia Mabrouk.

Le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, était l’invité de La Grande interview Europe 1-CNews. Au micro de Sonia Mabrouk, il est revenu sur les prochaines élections européennes et assure « qu’il ne conduira pas de liste », préférant se consacrer à son mandat de député et préparer la prochaine élection présidentielle. Jordan Bardella, Valérie Hayer, Raphaël Glucksmann, François-Xavier Bellamy, etc.

Les noms des listes aux européennes se dévoilent progressivement dans l’actualité. Tous défendent une certaine vision de l’Union européenne, en proie, ces dernières années, à de nombreuses crises et au retour de la guerre à ses portes.

Préparer les prochaines échéances

Invité ce mardi matin sur le plateau de La Grande interview, le député de l’Essonne Nicolas Dupont-Aignan annonce qu’il ne mènera pas de liste aux élections européennes.

« J’ai beaucoup réfléchi. Et puis je me suis dit : ‘Moi, mon rôle, c’est d’être à l’Assemblée nationale’. Je défends une vision gaullienne de la France et donc je resterai à l’Assemblée nationale, je ne conduirai pas de liste », explique-t-il au micro Sonia Mabrouk. « au moment où la France est en faillite et où il y a ce conflit entre la Russie et l’Ukraine, mon modeste boulot, il est de défendre une certaine idée de la France et de préparer les échéances suivantes qui me paraissent beaucoup plus importantes que les européennes », poursuit-il.

« Je me concentre sur la France »

Dans la tête du président de Debout la France : l’élection présidentielle de 2027 et les élections législatives qui suivront. Et s’il ne sait pas encore pour qui il appellera à voter, il annonce néanmoins qu’il « faut faire battre à tout prix la liste de Valérie Hayer », candidate Renaissance à Bruxelles, « et celle de Raphaël Glucksmann (tête de liste Place publique ndlr), qui sont dangereux. Les deux sont dangereux pour la France parce qu’ils veulent supprimer la France, la rayer de la carte », estime-t-il.

Nicolas Dupont-Aignan s’amuse également de « toutes les nuances de souverainisme », aux élections.

« Et vous voudriez que j’ajoute ma musique ? Moi je n’ai pas le goût des petites soupes et je me concentre sur la France », conclut-il. 

europe1.fr

https://www.europe1.fr/politique/elections-europeennes-je-ne-conduirai-pas-de-liste-annonce-nicolas-dupont-aignan-4237882

Retrouvez toutes les actualités d’Europe 1 sur la plateforme presse.europe1.fr