Skip to main content

PARIS : Dopper lance le premier Passeport Numérique Produ…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
21 Avr 2024

Partager :

PARIS : Dopper lance le premier Passeport Numérique Produit de l’industrie zéro plastique

Dopper lance le 9 avril 2024 le premier passeport numérique de produit (DPP) de l’industrie du zéro plastique.

Le DPP documente dans sa globalité l’ensemble du parcours de ses produits, de leur conception à leur livraison, et ce, jusqu’à la fin de leur vie. Grâce à cet outil inédit, Dopper vise à révolutionner la façon dont les consommateurs interagissent avec la marque en leur permettant de faire des choix éclairés sur leurs achats. L’introduction du DPP marque une étape importante dans l’engagement continu de Dopper en faveur de normes durables plus strictes.

Les éléments clés fournis par le DPP incluent :

  • Les spécifications de l’empreinte du produit, comme les émissions de CO2 et la consommation d’eau.
  • L’origine des matériaux utilisés, leurs trajets effectués et les pourcentages de matières recyclées.
  • Des informations sur la durabilité, y compris les instructions d’entretien, de réparation et de recyclage.

En fournissant ces informations, Dopper garantit une transparence totale de sa chaîne d’approvisionnement. Le DPP de Dopper respecte les exigences du DPP* de l’Union européenne en matière de données. Il est disponible pour la totalité des collections de bouteilles et d’accessoires. En lançant son DPP avant même l’introduction de la législation, Dopper vise à établir de nouvelles normes de transparence, de responsabilité et d’intégrité dans le secteur.

Législation Européenne

 Le passeport numérique des produits (DPP) de l’Union Européenne, délivré dans le cadre de la législation du pacte vert pour l’Europe, est un dossier électronique obligatoire du cycle de vie d’un produit. Il fait partie de l’Ecodesign for Sustainable Products Regulation (règlement pour l’écoconception de produits durables) et représente l’une des actions clés du plan d’action pour l’économie circulaire (CEAP). Les textiles, les batteries industrielles et l’électronique grand public sont les premières industries à être réglementées. D’ici à 2030, tous les produits du marché de l’Union Européenne devront avoir leur DPP, à l’exception des denrées alimentaires, des aliments pour animaux et des médicaments.

«Chez Dopper, nous croyons depuis le début au pouvoir de la transparence pour générer un changement positif. Dans un monde croulant sous le greenwashing et les efforts plus que timides en matière de développement durable, nous souhaitons faire la différence. Avec le lancement de notre passeport numérique, nous prenons de plus grandes responsabilités concernant nos produits. En invitant les consommateurs à nous suivre dans cette aventure, nous espérons inspirer des actions ayant du sens en faveur d’une consommation durable.» déclare Virginia Yanquilevich, PDG de Dopper.

A propos de Dopper

 La raison d’être de Dopper est d’apporter une solution, pas de vendre un produit. La marque existe pour résoudre les problèmes causés par l’eau en bouteille et la pollution qu’elle engendre. Dans ce but, Dopper incite les gens à boire l’eau du robinet, empêche les entreprises de vendre de l’eau en bouteille et fait pression sur les gouvernements pour qu’ils l’interdisent complètement. Pour se faire, Dopper propose des bouteilles réutilisables, améliore l’accessibilité aux robinets, effectue des actions communautaires et du lobbying auprès des gouvernements, tout en plaçant toujours plus haut la barre en matière de normes durables.