Skip to main content

PARIS : Défense de l’Europe. « La dissuasion nucléa…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Défense de l’Europe. « La dissuasion nucléaire est française, elle doit rester française », assure le général Gomart

Europe 1 Matin – 8h10 – « La Grande interview » par Laurence Ferrari.

Invité de La Grande interview Europe /CNews mercredi, le général Christophe Gomart, ancien chef du renseignement militaire français et en troisième position sur la liste LR pour les européennes, est revenu sur le sujet de la défense de l’Europe.
C’est un sujet qui revient régulièrement au cours de cette campagne des élections européennes. Quid de la défense de l’Europe et de la capacité des pays européens à construire une vraie structure militaire propre ? Invité sur le plateau de la Grande interview Europe /CNews ce mercredi, le général Christophe Gomart, numéro 3 de la liste Les Républicains et ancien chef du renseignement militaire français, s’est positionné en faveur d’un état-major européen renforcé.

« De véritables capacités de commandement »

« Il faut que les Européens se disent entre eux, mais comment fait-on demain quand les Américains se retirent de tout engagement au profit des pays européens ? », s’est-il interrogé.

Pour le général, le désengagement américain « est possible », et il faut absolument que « les Européens s’entendent pour monter une vraie structure de défense, une structure européenne, un pilier européen de la défense au sein de l’OTAN ».

Même s’il existe déjà un état-major au sein de l’Union européenne, il plaide surtout pour que cette structure soit « renforcée » et qu’on lui donne « de véritables capacités de commandement (…) avec un système de nations cadre tournantes qui pourrait commander des opérations ou conduire des opérations dans lesquelles les nations européennes seraient engagées. »

Malgré cette volonté de consolider le pouvoir militaire européen, il n’est pas question pour le général Gomart de partager la capacité de dissuasion nucléaire propre à la France.

« On ne peut pas admettre que 27 chefs d’États se réunissent pour décider si on appuie sur le bouton. On y serait encore dans 20 ans… La dissuasion nucléaire française et française, elle doit rester française », a-t-il affirmé tout en expliquant que ce pouvoir de dissuasion servait aussi à l’Europe.

europe1.fr

https://www.europe1.fr/politique/defense-de-leurope-la-dissuasion-nucleaire-est-francaise-elle-doit-rester-francaise-assure-le-general-gomart-4249676

Retrouvez toutes les actualités d’Europe 1 sur la plateforme presse.europe1.fr