Skip to main content

PARIS : Comment fonctionne un convertisseur catalytique ?

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
3 Mai 2024

Partager :

PARIS : Comment fonctionne un convertisseur catalytique ?

Un convertisseur catalytique est un composant essentiel du système d’échappement d’un véhicule qui joue un rôle crucial dans la réduction des émissions nocives et le contrôle de la pollution.

On l’appelle souvent un catalyseur automobile et il est conçu pour convertir les gaz toxiques produits par le moteur, en substance, moins nocifs avant qu’ils ne soient rejetés dans l’atmosphère.

Voici comment fonctionne un pot catalytique :

Réduction des oxydes d’azote (NOx)

Les oxydes d’azote sont des contributeurs majeurs à la pollution atmosphérique. Le convertisseur catalytique aide à réduire les niveaux d’oxydes d’azote en facilitant une réaction entre les oxydes d’azote et le monoxyde de carbone. Cette réaction convertit les oxydes d’azote en azote et en dioxyde de carbone.

Oxydation du monoxyde de carbone (CO)

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique produit par la combustion incomplète de carburant. Le pot catalytique favorise l’oxydation du monoxyde de carbone en dioxyde de carbone, qui est moins nocif pour l’environnement.
En suivant ces étapes, les pots catalytiques convertissent les gaz nocifs en substances moins dangereuses pour les véhicules et contribuent à réduire leur émission pour un environnement plus propre et plus sain.

Les convertisseurs catalytiques sont des dispositifs qui réduisent les émissions nocives provenant des gaz d’échappement des moteurs à combustion interne. Ils sont essentiels pour améliorer la qualité de l’air et protéger l’environnement des gaz à effet de serre et du smog.

Un convertisseur catalytique est une cartouche métallique fixée au système d’échappement d’un véhicule. Il contient une structure en nid d’abeille en céramique ou en métal recouverte de catalyseurs. Les catalyseurs sont des substances qui accélèrent les réactions chimiques sans être elles-mêmes consommées ou modifiées.

Les catalyseurs utilisés dans les pots catalytiques sont généralement le platine, le palladium et le rhodium. Ces métaux peuvent catalyser l’oxydation du monoxyde de carbone (CO) et des hydrocarbures (HC), ainsi que la réduction des oxydes d’azote (NOx), qui sont les principaux polluants présents dans les gaz d’échappement.

Le convertisseur catalytique fonctionne en utilisant la chaleur et l’oxygène des gaz d’échappement pour déclencher des réactions chimiques qui convertissent les polluants en substances moins nocives.

Dépolluer

Destiné à dépolluer les rejets de gaz nocifs issus de la combustion tels que les hydrocarbures imbrûlés (HC), le monoxyde de carbone (CO) et les oxydes d’azote (NOX), le convertisseur catalytique est constitué d’une partie en inox dans laquelle convergent les gaz d’échappement, lesquels traversent les conduits d’une structure en nid d’abeille qui est la plupart du temps réalisée en céramique. L’intérieur des conduits est recouvert d’une fine couche de cristaux combinant de l’alumine, de l’oxyde de cérium et au moins trois métaux précieux dont le platine, le palladium et le rhodium.

Le but de ce dispositif complexe est de décomposer les molécules de gaz en éliminant jusqu’à 90 % les substances nocives. Situé sur la ligne d’échappement, le catalyseur fonctionne de façon optimale à une température de 400 degrés, ce qui veut dire que la voiture doit avoir roulé de 10 à 15 km avant qu’il ne fonctionne correctement. Il transforme les composants les plus toxiques des gaz d’échappement en éléments plus respectueux de l’environnement comme l’eau, le dioxyde de carbone et le diazote.

Réduire la pollution des véhicules est essentiel pour protéger l’environnement, améliorer la qualité de l’air et favoriser la santé publique.