Skip to main content

PARIS : Chaire Transition foncière

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
17 Mar 2024

Partager :

PARIS : Chaire Transition foncière

Chaire partenariale de recherche initiée par la Fondation Université Gustave Eiffel et l’Institut de la Transition Foncière, la Chaire Transition foncière est portée scientifiquement au sein de l’Université Gustave Eiffel par deux de ses écoles composantes, l’École d’architecture de la ville & des territoires Paris-Est et l’École des Ingénieurs de la Ville de Paris (EIVP).

La Chaire

Les principes directeurs : interdisciplinarité et ouverture des publics de la recherche

La Chaire s’inscrit dans une perspective de décloisonnement entre les disciplines scientifiques traitant des questions liées au sol ou au foncier. Elle est pensée comme un lieu de rencontre, où se croisent des regards pluriels sur les sols, qu’ils proviennent des sciences sociales ou des sciences du vivant, de la gestion foncière quantitative à la préservation qualitative des sols vivants.

Elle a aussi été pensée comme une réponse à la nécessité d’un projet fédérateur entre les acteurs de la recherche et les acteurs opérationnels (collectivités, opérateurs urbains, maîtres d’œuvre, etc.) sur le sujet. La Chaire porte l’ambition de développer des démarches scientifiques qui puissent faire l’objet d’un transfert à la sphère opérationnelle, notamment pour que cette question trouve sa place dans l’action publique territoriale.

Les axes de recherche

Trois principaux axes de recherche ont été identifiés pour décliner différentes problématiques liées à la fonctionnalité des sols, objet d’étude central de la Chaire.

La restauration des fonctions écologiques des sols dégradés
Les mutations des modèles économiques de l’aménagement et de l’immobilier
Les enjeux de gouvernance des sols, à travers le droit et les politiques publiques
D’autres recherches transversales pourront s’articuler avec ces différentes thématiques, notamment autour des enjeux de représentation et de cartographie des sols.

Structuration des activités de la Chaire

Les activités de la Chaire se distribuent en trois axes de développement principaux.

L’animation et la structuration d’un écosystème de recherche pour la production de connaissance. Cet objectif se manifeste notamment par l’organisation d’un cycle d’étude annuel, permettant des moments d’échange entre scientifiques de disciplines et de laboratoires différents, pour construire de l’interdisciplinarité.
Le cycle d’étude 2024 se décline autour de la restauration des fonctions des sols dégradés.
Le soutien à des projets de recherche ciblés : thèses, postdoctorats et stages de recherche, mais aussi travaux étudiants des écoles membres de la Chaire. La première thèse de la Chaire (Lukas Madl, 2024-2027), porte sur l’intégration des connaissances sur les sols dans la pratique de “renaturation”.
La construction de projets structurants au service des sols au sein de l’Université Gustave Eiffel. A plus long terme, la Chaire a vocation à visibiliser les enjeux liés aux sols et à développer le transfert de connaissances en la matière, par la conception d’un lieu démonstrateur autour des sols, et l’impulsion de nouvelles formations sur les sols.

SOURCE : Actualités de l’Université Gustave Eiffel – Mars 2024