Skip to main content

PARIS : Cauchemar du télétravail, comment cela nourrit vo…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
27 Avr 2024

Partager :

PARIS : Cauchemar du télétravail, comment cela nourrit votre trouble alimentaire

Saviez-vous que les troubles alimentaires touchent au moins 9 % de la population mondiale et que le télétravail pourrait aggraver ce problème ?

L’équipe de Repocket estime que cet article sur l’impact des changements dans l’environnement de travail sur l’exacerbation des problèmes de santé mentale existants pourrait vous intéresser.

Votre travail à distance pourrait aggraver votre trouble alimentaire – Voici comment

« Il n’y a rien de tel que la solitude du travail à distance pour créer l’environnement parfait pour un trouble alimentaire. » Ce sont les mots de Jason Adler, ingénieur logiciel chez Repocket et anorexique en voie de guérison. Il apporte un nouvel éclairage sur une préoccupation grandissante : comment le télétravail peut involontairement aggraver les symptômes des troubles alimentaires.

La montée du télétravail

L’avènement du télétravail a connu une ascension fulgurante ces dernières années. Amplifié par la pandémie mondiale, le travail à domicile est devenu la nouvelle norme. Le télétravail ne montre aucun signe de ralentissement, la plupart des professionnels s’attendant à ce qu’il devienne le standard. Il est donc essentiel de comprendre ses implications potentielles sur la santé mentale, en particulier les troubles alimentaires.

Selon Cross River Therapy, les troubles alimentaires touchent au moins 9 % de la population mondiale, et le télétravail semble aggraver ce problème de santé pour certains travailleurs.

Avec le télétravail, les frontières entre le travail et la vie personnelle s’estompent facilement. Un morceau de pain grillé remplace un petit-déjeuner équilibré, la livraison à domicile devient un moyen de soulager le stress et le grignotage inconscient remplace les pauses café. Ces fluctuations alimentaires, exacerbées par de longues heures de travail et l’absence de routine structurée, peuvent potentiellement aggraver les troubles alimentaires existants chez certains professionnels.

La règle de l’isolement

L’un des aspects les plus effrayants du télétravail est l’isolement prolongé. Cet isolement peut conduire à des habitudes alimentaires secrètes, une caractéristique commune des troubles alimentaires. Jason Adler, ayant surmonté ses propres difficultés, prévient : « L’absence de supervision permet à ceux qui souffrent de troubles alimentaires de retomber facilement dans leurs anciennes habitudes. Je sautais des repas ou mangeais très peu en raison de l’absence de mes collègues. »

Selon une étude publiée dans le Springer Nature Journal, les personnes souffrant de troubles alimentaires peuvent être confrontées à un défi encore plus grand pour leur rétablissement en raison d’un sentiment accru d’isolement et de solitude.

L’impact des appels vidéo

De plus, l’utilisation accrue des appels vidéo rend les travailleurs plus conscients de leur corps, les amenant souvent à manger moins ou plus que nécessaire. Se voir à l’écran renforce l’auto-scrutin, créant une pression constante pour paraître d’une certaine manière. Ce stress supplémentaire pourrait favoriser des comportements alimentaires nuisibles.

Élaborer une stratégie de santé pour le télétravail

Il est clair que le télétravail peut intensifier sérieusement les troubles alimentaires, mais des mesures peuvent être prises pour gérer ce risque.

  • Établir une routine : Même à la maison, il est important de respecter les heures de repas prévues. Cela aide à prévenir le fait de sauter des repas ou de trop manger en raison du stress ou du manque de routine.
  • Manger en pleine conscience : Au lieu de manger distraitement pendant que vous travaillez, essayez de vous éloigner du travail et de vous concentrer sur votre repas. Cela peut aider à éviter les excès et à améliorer la digestion.
  • Auto-surveillance : Il est crucial de surveiller régulièrement votre comportement alimentaire. Tenir un registre peut vous aider à mieux gérer vos habitudes alimentaires.
  • Chercher de l’aide : Si vous luttez contre un trouble alimentaire, il est important de chercher de l’aide professionnelle. Des conseillers ou thérapeutes spécialisés dans les troubles alimentaires peuvent apporter le soutien nécessaire. L’accès continu aux soins pourrait également être protecteur contre l’augmentation des comportements liés aux troubles alimentaires, selon une étude publiée dans le Journal of Eating Disorders.

Adler a lui-même bénéficié de ces stratégies, déclarant : « Créer une structure et prendre des pauses régulières pour me concentrer sur mes repas m’a aidé à améliorer mon comportement alimentaire pendant le télétravail. »

Regard vers l’avenir

Le lien entre le télétravail et l’aggravation des troubles alimentaires est un aspect de la santé mentale qui nécessite plus d’attention. Alors que le télétravail continue de se développer, il est crucial que les travailleurs, les employeurs et les professionnels de la santé comprennent ces risques potentiels et mettent en œuvre de manière proactive des stratégies pour les atténuer.

Pour tous les professionnels qui pourraient mener cette bataille souvent silencieuse, le message d’Adler est clair : « Les défis du télétravail sont réels, mais ils ne sont pas insurmontables. Cherchez de l’aide, élaborez un plan et prenez les choses jour après jour. J’y suis arrivé et vous le pouvez aussi. »

L’avenir du télétravail est indéniablement prometteur. Mais éclairons-le avec une approche holistique du bien-être, en nous concentrant non seulement sur notre productivité, mais aussi sur notre santé physique et mentale.

https://repocket.co/